POLITIQUE

Régimes de retraite: les syndicats perdent leur temps, selon le ministre Pierre Moreau

13/08/2014 02:01 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT
PC

Le ministre Pierre Moreau estime que les syndicats perdent un temps précieux à protester contre le projet sur les régimes de retraite, plutôt que de se préparer à la commission parlementaire. 

« Ce n'est pas avec de la boue sur les capots de voiture qu'on va faire avancer le dossier. Ce n'est pas non plus en ne portant pas l'uniforme », a-t-il estimé à son arrivée au premier conseil des ministres depuis plusieurs semaines.

Il faisait ainsi référence aux moyens de pression utilisés ces dernières semaine, notamment des policiers qui portent des pantalons de camouflage ou d'autres qui roulent dans la boue avec leur voiture de fonction. 

« Est-ce que vous pensez sincèrement qu'ils se rendent service dans l'opinion publique à utiliser ce genre de moyens de pression? La réponse c'est non à l'évidence », dit-il.

Le ministre accuse les syndicats de ne proposer aucune solution pour assurer la pérennité des fonds, ni de modifications au projet de loi.

Pierre Moreau n'a pas aimé les propos de chefs syndicaux qui ont qualifié la commission parlementaire sur les régimes de retraite de « bidon », estimant que tout est déjà décidé. « C'est très peu respectueux de l'opposition à l'Assemblée nationale et de l'ouverture qu'on montre », dit le ministre.

« S'il y a des éléments qui peuvent être modifiés dans le respect des principes du projet de loi qui sont incontournables - la pérennité des régimes de retraite, l'équité intergénérationnelle, la réduction des coûts par rapport à la masse salariale -, on est ouvert. »

Du même souffle, il se montre toutefois inflexible sur la question du partage des déficits passés à parts égales entre les municipalités et les travailleurs, un élément particulièrement décrié par les syndicats.

Les syndicats ont promis de se battre bec et ongle contre le projet de loi Moreau, qui selon eux leur enlève tout pouvoir de négociations.

D'ailleurs, les employés municipaux de la Ville de Montréal manifestent encore aujourd'hui au centre-ville. Hier, les policiers de Québec étaient dans la rue.  

Vers un automne chaud

Les ministres du gouvernement Couillard étaient de retour à Québec aujourd'hui pour leur premier conseil des ministres depuis plusieurs semaines.

L'automne s'annonce asssez houleux, notamment en raison de la réforme des régimes de retraite, mais aussi des répercussions du dernier budget, qui visait l'assainissement des finances publiques. Les ministères commencent peu à peu à recevoir les nouvelles directives, ce qui risque de faire plusieurs mécontents.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Les régimes de retraite en bref