NOUVELLES

Explosion accidentelle à Gaza: 6 morts dont un vidéaste italien d'AP

13/08/2014 12:44 EDT | Actualisé 13/10/2014 05:12 EDT

Un journaliste italien travaillant pour l'agence de presse Associated Press a été tué avec au moins cinq autres personnes mercredi à Gaza lors d'une opération de démantèlement d'un missile israélien.

Les services de secours palestiniens ont fait état d'au moins six morts, dont cinq Palestiniens et un journaliste étranger qui couvrait l'opération de démantèlement du missile.

L'agence AP a confirmé qu'un de ses journalistes avait été tué. Il s'agit, selon elle, de Simone Camilli, 35 ans, qui travaillait pour l'agence depuis 2005.

Il est le premier journaliste étranger à avoir été tué dans la guerre entre Israël et le Hamas palestinien qui a fait depuis sont déclenchement le 8 juillet près de 2.000 morts côté palestinien et 67 côté israélien.

Son traducteur palestinien, Ali Abou Afash, 36 ans, a également péri. Outre son travail d'interprète pour la presse étrangère, Ali Abou Afash collaborait aussi à temps partiel avec le bureau de l'AFP à Gaza comme assistant administratif. Il était marié et père de deux filles, âgées de sept et deux ans.

L'agence AP a ajouté que son photographe palestinien Hatem Moussa avait également été grièvement blessé dans l'explosion.

Au total, cinq personnes ont été grièvement blessées, selon les secours, dans l'explosion survenue à Beit Lahyia, dans le nord de l'enclave.

Selon Reporters sans frontières, au moins 12 journalistes palestiniens figurent parmi les victimes de ce conflit, le plus meurtrier depuis le retrait des Israéliens de Gaza en 2005.

A l'hôpital Kamal Adouane de Gaza, des proches des victimes priaient et observaient le deuil, certains trop choqués pour parler.

A Rome, la chef de la diplomatie italienne Federica Mogherini a confirmé la mort de Simone Camilli. "La mort de Simone Camilli est une tragédie pour sa famille et pour le pays. Une fois de plus, un reporter paye le tribut d'une guerre qui dure depuis trop d'années", a-t-elle dit dans un communiqué.

Cette explosion accidentelle est survenue pendant un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza respecté par les belligérants et qui doit expirer jeudi à 00H01 (mercredi 21H01 GMT).

Une importante quantité de munitions, bombes et missiles non explosés sont toujours présents dans les ruines de Gaza, bombardé pendant plus d'un mois par l'armée israélienne.

my-hmw-dar/sbh/vl

PLUS:hp