NOUVELLES

Ryad se félicite de la nomination d'un nouveau Premier ministre en Irak

12/08/2014 10:03 EDT | Actualisé 12/10/2014 05:12 EDT

Le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Saoud al-Fayçal, s'est félicité mardi de la nomination d'un nouveau Premier ministre en Irak, devant succéder à Nouri al-Maliki, dont la politique était vivement critiquée par Ryad.

"C'est une bonne nouvelle que je viens d'apprendre", a répondu en anglais le prince Saoud qui était interrogé, lors d'une conférence de presse à Jeddah (ouest), sur la nomination de Haïdar al-Abadi comme nouveau chef du gouvernement irakien.

Selon l'agence officielle saoudienne, le roi Abdallah a adressé des messages de félicitations à M. Abadi et au président irakien Fouad Massoum.

"Je tiens à vous féliciter pour votre nomination au poste de Premier ministre et je prie Dieu pour votre succès et pour qu'il vous aide à rétablir la cohésion entre les composantes du peuple irakien et à préserver l'unité et la stabilisé de l'Irak", a écrit le roi dans son message à M. Abadi.

Il a également souhaité voir l'Irak, sous la conduite du nouveau Premier ministre, "retrouver la place qui est la sienne dans le monde arabe et le monde musulman".

Dans son message à M. Massoum, le roi Abdallah l'a félicité pour son élection à la présidence et pour avoir choisi M. Abadi pour le poste de Premier ministre.

Le royaume saoudien, voisin immédiat de l'Irak, avait ouvertement accusé le Premier ministre sortant Nouri al-Maliki, un chiite, d'avoir conduit l'Irak au bord du gouffre par sa politique d'exclusion des sunnites, et a réclamé la formation d'un gouvernement d'entente nationale.

Malgré ses protestations, M. Maliki a été lâché par ses alliés iranien et américain, alors que ses détracteurs l'accusent d'avoir alimenté l'offensive jihadiste dans le pays par sa politique d'exclusion des sunnites et son autoritarisme.

str/tm/mh/faa

PLUS:hp