NOUVELLES

RDC: une réserve de 3 milliards de barils de pétrole trouvée dans l'Est (compagnie)

12/08/2014 11:41 EDT | Actualisé 12/10/2014 05:12 EDT

Une réserve potentielle de trois milliards de barils de pétrole a été trouvée dans l'est de la République démocratique du Congo par une filiale du groupe Fleurette, appartenant au puissant homme d'affaires israélien Dan Gertler.

Après deux phases de tests sismiques au niveau des blocs I et II du lac Albert, des "analyses indiquent l'existence d'environ trois milliards de barils", une réserve qui pourrait être de même ampleur côté ougandais du lac, explique dans un communiqué le groupe Fleurette.

Le résultat des tests sismiques, qui ont coûté "plus de 20 millions de dollars", "montrent des ressources potentielles considérables qui peuvent" augmenter "fondamentalement (...) le PIB de la RDC si elles sont extraites et exportées de façon sûre et économique", précise le texte.

Selon Oil of DRCongo, la filiale pétrolière de Fleurette, une production de 50.000 barils par jour "augmenterait le PIB de la RDC de 25%". Elle est actuellement en pleine étude de faisabilité et s'est notamment fixé pour prochaine étape de forer deux puits d'exploration.

La préparation des activités de forage nécessitera d'importants travaux, comme de nouvelles routes et un nouveau port, et se traduira par une "délocalisation de certaines communautés locales" de la région, nichée dans la Province orientale.

La découverte des réserves de pétrole constitue "une source d'opportunité pour relever le niveau de l'économie" congolaise, a déclaré à l'AFP Omar Kavota, porte-parole de la société civile (organisations, associations, syndicats...) de la province voisine du Nord-Kivu.

Cependant, il a souligné que "les richesses doivent être exploitées de façon légale pour qu'elles profitent à tous" car, dans le cas contraire, "les Etats voisins peuvent instrumentaliser des groupes armés pour rendre ingouvernable cette partie du pays afin d'empêcher la RDC de profiter de ses ressources naturelles".

La Province orientale et le Nord-Kivu, riches en minerais précieux, souffrent des actions de groupes armés locaux et étrangers qui s'affrontent pour des raisons économiques, ethniques ou foncières. La zone a par ailleurs été le théatre de deux guerres régionales (1996-1997, 1998-2003).

M. Gertler, dont le magazine spécialisé américain Forbes évalue la richesse à 2,2 milliards de dollars, est un proche du chef de l'Etat congolais Joseph Kabila. Il a consolidé sa fortune en achetant des permis miniers en RDC dans des conditions jugées opaques par plusieurs ONG.

hab-mbb/tmo

PLUS:hp