NOUVELLES

Le nouveau Premier ministre indien, au Cachemire, accuse le Pakistan

12/08/2014 03:52 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Le nouveau Premier ministre indien, le nationaliste hindou Narendra Modi, a accusé mardi le Pakistan de mener "une guerre par procuration" au Cachemire, région instable en proie à des insurrections séparatistes.

Le Cachemire est divisé entre Inde et Pakistan mais les deux pays réclament la totalité de la région.

Une dizaine de groupes armés combattent les forces indiennes depuis 1989 pour obtenir l'indépendance ou le rattachement au Cachemire pakistanais. La confrontation a fait des milliers de morts, principalement civils.

Modi est arrivé mardi matin dans la ville de Leh, selon son compte Twitter.

Là, s'adressant à l'armée, il a condamné "la guerre par procuration" que mène selon lui le Pakistan dans la région en armant les insurgés, et qui a fait plus de "victimes du terrorisme que de la guerre".

Il s'est ensuite rendu dans le district de Kargil, devenant ainsi le premier chef de gouvernement indien à se rendre dans cette région troublée depuis une incursion pakistanaise qui faillit provoquer une guerre entre les deux nations ennemies en 1999.

Il a passé les troupes en revue et devait inaugurer deux centrales hydroélectriques dans l'Himalaya, accompagné par le nouveau chef des armées, Dalbir Singh Suhag.

"Aujourd'hui, à mon arrivée, j'ai entendu les clameurs joyeuses du peuple", a déclaré Modi à une foule de 5.000 personnes venues l'accueillir à Kargil, pavoisée aux couleurs de son parti, le Bharatiya Janata.

"J'étais déjà venu lorsque résonnait l'écho des bombes et des balles", a-t-il dit à propos d'un déplacement alors qu'il n'était pas encore Premier ministre.

Lundi, le Pakistan a convoqué un haut diplomate indien après des tirs à la frontière, près de la ville de Sialkot (est), qui auraient fait un mort civil, selon Islamabad.

Les autorités pakistanaises ont accusé New Delhi d'avoir "violé le cessez-le-feu" en vigueur depuis 2003.

Malgré la trêve, des incidents sporadiques se produisent le long de la "ligne de contrôle".

Deux des trois guerres entre les voisins ont concerné le Cachemire.

Selon certaines informations, Modi prévoyait de se rendre sur le glacier Siachen, parfois baptisé "le plus haut champ de bataille" du monde en raison du contentieux territorial entre les deux pays, mais des responsables ont indiqué mardi qu'il n'irait finalement pas.

Quelque 8.000 soldats sont tombés sur le glacier depuis 1984, la plupart d'entre eux tués dans des avalanches, des glissements de terrain ou en raison du froid.

L'Inde et le Pakistan se sont affrontés pour Siachen en 1987. Les armes s'y sont quasiment tues depuis le début du processus de paix en 2004.

pzb-cc/co/gab/ia

PLUS:hp