NOUVELLES

Sierra Leone: huit Chinois en quarantaine après avoir soigné des patients d'Ebola

11/08/2014 02:49 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Huit agents de santé chinois ont été placés en quarantaine en Sierra Leone après avoir soigné des malades d'Ebola, a indiqué lundi l'ambassadeur de Chine à Freetown, Zhao Yanbo.

Parmi ces huit Chinois, figurent six médecins et un infirmier qui travaillaient à l'hôpital sino-sierra-léonais de Jui, dans la périphérie est de Freetown, a expliqué l'ambassadeur à des journalistes.

Les sept agents de santé de cet hôpital "ont tous été en contact avec un patient d'Ebola" admis dans leur établissement et ensuite décédé, ils ont été "placés en quarantaine ces deux dernières semaines sous surveillance médicale, tandis que l'hôpital a été désinfecté par fumigation et temporairement fermé", a déclaré le diplomate.

Le huitième ressortissant chinois placé en quarantaine est un médecin de l'hôpital public de Kingharman Road, dans la périphérie ouest de la capitale. Il avait lui aussi traité un patient d'Ebola et a été "placé en quarantaine" le 8 août, a-t-il dit.

Selon lui, tous les huit seront maintenus en isolement jusqu'au terme de la durée maximale d'incubation du virus, qui est de 21 jours.

Le diplomate n'a pas fourni de détails et n'a pas souhaité préciser si certains des agents de santé ont présenté des symptômes de la maladie: forte fièvre, maux de têtes, vomissements, diarrhées ou hémorragies notamment.

Selon lui, en plus des sept agents de santé chinois de l'hôpital de Jui, cinq infirmiers sierra-léonais ont été en contact avec le patient décédé.

Un responsable médical national, le Dr Sahr Foday, a affirmé à l'AFP que ces cinq infirmiers avaient été aussi placés en quarantaine à Freetown.

Selon lui, la même mesure concerne aussi 19 infirmiers de l'Hôpital militaire (ouest de Freetown) ayant traité un patient d'Ebola dans leur établissement.

En outre, a-t-il poursuivi, un médecin-chef réputé du pays, le Dr Modupe Cole, de l'hôpital Connaught de Freetown, a contracté le virus Ebola et a été transféré le 9 août vers le centre anti-Ebola de Kailahun, dans l'est du pays. D'après des sources médicales, il réagissait bien lundi au traitement.

L'ambassadeur chinois s'est adressé aux journalistes peu avant la cérémonie officielle de réception d'un don chinois à la Sierra Leone pour la lutte contre Ebola.

L'aide est constituée notamment de kits de protection, mais aussi de désinfectants et d'autres matériels médicaux.

En Guinée, les autorités ont réceptionné lundi à Conakry un don similaire, totalisant 30 tonnes.

L'ambassadeur de Chine à Conakry, Bian Jian Qiang, a annoncé l'envoi prochain en Guinée d'une équipe d'experts médicaux chinois spécialisés dans les secours d'urgence pour la lutte contre la fièvre hémorragique.

Le Liberia a également réceptionné lundi une contribution du même genre.

La Guinée, le Liberia et la Sierra Leone sont les pays les plus sévèrement touchés par l'épidémie d'Ebola déclarée au début de l'année et qui affecte depuis juillet le Nigeria.

Selon le dernier bilan diffusé le 8 août par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), cette fièvre hémorragique a causé la mort de plus de 960 personnes sur près de 1.800 cas (confirmés, probables ou suspects) enregistrés dans les quatre pays, essentiellement dans les trois premiers touchés.

rmj-bm-mrb-zd-cs/tmo

PLUS:hp