NOUVELLES

Séminaire Saint-Alphonse : les pères rédemptoristes ne porteront pas le jugement en appel

11/08/2014 05:51 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT
SRC

La décision de la Cour supérieure du Québec qui accorde des compensations financières à d'anciens élèves du Séminaire Saint-Alphonse ne sera pas portée en appel par les pères rédemptoristes.

En juillet dernier, le juge Claude Bouchard a blâmé la communauté religieuse de ne pas être intervenue pour faire cesser les agressions sexuelles qui se sont échelonnées sur près de 30 ans.

Il a accordé une compensation financière à d'anciens élèves du Séminaire Saint-Alphonse pour les sévices dont ils ont été victimes à Sainte-Anne-de-Beaupré entre 1960 et 1987.

Le tribunal a ordonné aux Rédemptoristes de leur verser un dédommagement pouvant atteindre jusqu'à 150 000 $ par victime.

Quand les victimes auront reçu les indemnités de base, selon le montant total qui aura été versé, la Cour déterminera le montant que les Rédemptoristes devront payer en dommages punitifs. Les victimes réclament 16 millions à ce chapitre.

D'autres élèves qui auraient été agressés au Séminaire Saint-Alphonse pourraient éventuellement se joindre à ce recours collectif amorcé en 2010 par Frank Tremblay.

Les Rédemptoristes avaient jusqu'à lundi pour déposer des procédures d'appel.