NOUVELLES

MH17: Pays-Bas et Australie s'engagent à rendre justice aux victimes

11/08/2014 03:06 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

L'Australie et les Pays-Bas se sont engagés lundi à rendre justice aux familles des victimes de l'avion malaisien (vol MH17), abattu par un missile dans l'est de l'Ukraine, malgré l'arrêt des recherches des dépouilles en raison des combats sur le terrain.

"Nous le devons aux morts, nous devons aux familles en deuil de les (les dépouilles) rapatrier et de leur rendre justice", a déclaré le Premier ministre australien Tony Abbott, en visite aux Pays-Bas pour remercier le gouvernement néerlandais d'avoir pris la tête des enquêtes sur le drame du vol MH17. "Nous ne sommes pas seulement associés dans la douleur, nous sommes aussi associés pour demander justice face à cette terrible atrocité", a déclaré M. Abbott à son homologue néerlandais Mark Rutte, au cours d'une conférence de presse à La Haye.

Tony Abbott avait atterri dimanche soir à l'aéroport de Rotterdam pour une visite de 24 heures lors de laquelle il a rencontré Mark Rutte et signé un registre de condoléances à La Haye.

Les Pays-Bas ont perdu 193 ressortissants tandis que l'Australie a perdu 38 ressortissants et résidents quand un Boeing de Malaysia Airlines assurant la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur a été abattu le 17 juillet dans l'est de l'Ukraine, zone en guerre.

Les 298 personnes se trouvant à bord ont été tuées. Les Occidentaux accusent des séparatistes prorusses d'avoir lancé le missile ayant abattu l'avion. Les Russes et les séparatistes rejettent la responsabilité sur Kiev.

"L'opération (de recherche des corps) a été suspendue... mais elle n'est certainement pas terminée", a poursuivi le chef du gouvernement australien.

"Nous observons une pause dans nos opérations, mais nous n'arrêtons pas. Le Premier ministre Abbott et moi-même sommes déterminés à reprendre les opérations sur le site du crash dès que la situation sera suffisamment stabilisée", a de son côté indiqué M. Rutte.

Plus de 220 cercueils contenant des restes humains ont été acheminés aux Pays-Bas, où a commencé le douloureux processus d'identification des corps. Samedi quelque 65 victimes du crash avaient été identifiées, selon le gouvernement néerlandais.

"Je suis aussi ici pour remercier le Premier ministre Rutte et son équipe - police et armée - pour le façon formidable dont ils ont mené la mission de police en Ukraine", avait déclaré le Premier ministre australien à son arrivée.

Les derniers experts médico-légaux néerlandais sont rentrés d'Ukraine samedi après avoir dû suspendre leur mission de rapatriement des corps en raison du manque de sécurité sur place.

Les combats entre forces ukrainiennes et séparatistes se sont intensifiés dernièrement dans cette zone proche de la frontière russe.

jhe/ndy/cjo/fw/ih/gg

PLUS:hp