NOUVELLES

La Bourse de Moscou dans le vert, après la décision du MSCI de ne pas exclure VTB et Sberbank

11/08/2014 05:03 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:12 EDT

La Bourse de Moscou s'affichait dans le vert lundi après la décision de l'opérateur de l'indice boursier MSCI, basé à New York, de maintenir les cours des banques Sberbank et VTB au sein de sa composante russe, MSCI Russia, à condition que les deux établissements n'émettent plus d'actions.

"Le risque que deux des poids-lourds de MSCI Russia soient exclus de l'indice pesait sur le marché russe la semaine dernière, et cette nouvelle va soulager les investisseurs", ont estimé dans une note les analystes de VTB Capital.

Le cours de la banque VTB gagnait 4%, tandis que celui de Sberbank prenait plus de 3% dans les premières minutes suivant l'ouverture de la Bourse moscovite, dont l'indice s'ancrait dans le vert (1,71% vers 13h00 GMT).

Le rouble se renforçait aussi face au dollar et à l'euro, gagnant contre les deux valeurs environ 0,50%.

"La décision prise par le MSCI est un avant-goût de celle que prendront les autres indices: S&P Dow Jones Indices, Vienna Stock Exchange et le FTSE", ont assuré les analystes de VTB Capital.

Les dernières sanctions lancées par l'Union européenne le 1er août contre la Russie, qui ont frappé de plein fouet son secteur financier, interdisent à la banque publique VTB et, indirectement, au numéro un du pays, Sberbank, d'émettre des actions sur les marchés américains et européens.

Les investisseurs russes craignaient du coup que le MSCI, sous pression des Occidentaux qui accusent la Russie de soutenir les séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, ne décide d'exclure les cours des deux banques dans son indice.

Beaucoup redoutaient aussi que l'exclusion des deux valeurs n'accélère la fuite massive de capitaux de Russie, qui a atteint 75 milliards de dollars au premier semestre.

Mais l'indice américain a publié vendredi un communiqué annonçant qu'une décision avait été prise, après une série de "consultations avec la communauté des investisseurs".

"Sberbank et VTB Bank ont tous les deux annoncé qu'ils n'avaient pas l'intention d'émettre de nouvelles actions dans le futur proche", a indiqué le MSCI.

Si malgré tout les banques décident de le faire, leur poids dans l'indice ne subira aucun changement, et le MSCI pourrait revenir sur sa décision, a-t-il averti.

Selon l'économiste Oleg Chagov, de la banque moscovite Promsviazbank, la décision du MSCI "devrait aider à améliorer l'humeur des investisseurs", rudement mis à l'épreuve depuis le début de la crise en Ukraine, qui a provoqué entre Russes et Occidentaux leur plus grave confrontation depuis la fin de la guerre froide.

La croissance russe a ralenti à 0,8% au deuxième trimestre, contre 0,9% au premier, en deçà des estimations du gouvernement russe qui avait indiqué début juillet espérer une croissance à 1,2%, d'après des chiffres publiés lundi par l'institut des statistiques Rosstat.

A cause des sanctions occidentales, l'économie russe, en nette perte de vitesse ces dernières années, s'est contractée au premier trimestre et éviterait de justesse la récession au deuxième trimestre, selon les estimations du gouvernement et contrairement à l'avis des économistes, tandis que Rosstat devrait l'annoncer sous peu.

Les autorités russes espèrent toujours atteindre une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 1% sur l'année (contre 1,3% en 2013 et 3,4% en 2012), tandis que le Fonds monétaire international a abaissé sa prévision de croissance à 0,2% pour 2014, contre 1,3% auparavant.

Fin juillet, à la surprise générale, la Banque de Russie a décidé de relever son taux directeur à 8%, contre 7,5% depuis avril, une mesure préventive pour limiter les fuites de capitaux avant d'éventuelles nouvelles sanctions, estiment les économistes.

zak-all/mp/plh

MOSCOW EXCHANGE MICEX-RTS OAO

MSCI

VTB BANK

SBERBANK ROSSII OAO

PLUS:hp