NOUVELLES

Irak: réunion extraordinaire mardi des ambassadeurs de l'UE à Bruxelles (source UE)

11/08/2014 07:20 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Une réunion extraordinaire des ambassadeurs des pays de l'UE a été convoquée mardi à Bruxelles pour examiner les moyens d'aider le gouvernement du Kurdistan irakien à contrecarrer l'avancée des jihadistes de l'Etat Islamique (EI) en Irak, a-t-on appris lundi de source européenne.

"La réunion du comité politique et de sécurité (ambassadeurs de l'UE) débutera mardi vers 10H00 (08h00 GMT), mais aucune décision n'est attendue malgré l'urgence", a-t-on précisé de source européenne. "Il s'agit de se coordonner le mieux possible".

La convocation de cette réunion répond aux demandes de la ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini, dont le pays assure la présidence de l'UE jusqu'en décembre, et du chef de la diplomatie française, Laurent Fabius.

"Nous examinons avec nos principaux partenaires européens les moyens les plus efficaces" pour stopper l'avancée des jihadistes de l'Etat islamique (EI), a déclaré Mme Mogherini. "Il ne s'agit pas d'une intervention militaire mais d'un soutien, y compris militaire, au gouvernement kurde".

La ministre a écrit dimanche à la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, pour lui demander formellement la convocation d'une réunion des ministres des Affaires étrangères. Mme Mogherini est en lice pour succéder à Catherine Ashton en tant que haut représentant pour la politique extérieure de l'UE.

Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, de retour d'une mission à Erbil (nord de l'Irak), a également demandé la convocation d'une "réunion spéciale du conseil des ministres des affaires étrangères" dans une lettre adressée à Mme Ashton.

Le président du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, "a insisté sur la nécessité impérieuse de disposer d'armements et de munitions lui permettant d'affronter et de battre le groupe terroriste de l'Etat islamique. Il est indispensable que l'UE se mobilise dès aujourd'hui pour répondre à cet appel à l'aide", a insisté M. Fabius.

Une réunion des ministres des Affaires étrangères n'est "pas exclue", mais il sera difficile de réunir tout le monde en plein mois d'août, a-t-on indiqué de source européenne.

Le comité politique et de sécurité (COPS) se tient au niveau des ambassadeurs des pays membres de l'UE à Bruxelles. Il est l'instance du Conseil qui traite les situations de crise et examine toutes les options envisageables pour la réponse de l'Union européenne.

Les ambassadeurs parleront également de la situation en Ukraine et à Gaza. Ce sera leur première réunion depuis l'embargo sur les importations de fruits et légumes en provenance de l'UE décidé par le président russe Vladimir Poutine, en rétorsion aux sanctions économiques de l'UE.

csg/may/jh

PLUS:hp