NOUVELLES

Irak: le président charge Haïdar al-Abadi de former un gouvernement

11/08/2014 10:35 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Le président irakien Fouad Massoum a chargé lundi le chiite Haïdar al-Abadi de former le nouveau gouvernement, pour succéder au très contesté Nouri al-Maliki.

"Le pays est entre vos mains", a dit lors d'une brève cérémonie retransmise en direct à la télévision, M. Massoum à M. Abadi, qui a désormais 30 jours pour former un gouvernement, appelé à rassembler toutes les forces politiques pour faire face à une offensive de jihadistes qui occupent de larges pans de territoires dans le pays.

M. Abadi venait d'être choisi par l'Alliance nationale, le bloc parlementaire chiite, comme son candidat au poste de Premier ministre.

Membre du parti Dawa de M. Maliki, Haïdar al-Abadi, né en 1952 et titulaire d'un doctorat de l'université de Manchester au Royaume Uni, est considéré comme un proche du chef du gouvernement sortant.

Il avait été ministre des Communications dans le gouvernement intérimaire installé après le renversement du président Saddam Hussein dans la foulée de l'invasion américaine en 2003, après avoir passé en exil la plus grande partie du règne du dictateur.

Elu au Parlement en 2006, M. Abadi a présidé la commission des Finances et est devenu premier vice-président du Parlement en 2014.

La coalition de M. Maliki fait partie de l'Alliance nationale irakienne mais on ignore si elle a soutenu la candidature de Haïdar al-Abadi.

Peu après, les Etats-Unis ont félicité "Haïdar al-Abadi pour sa nomination" et l'ont appelé à "former un gouvernement et (présenter) un programme d'envergure nationale aussi vite que possible".

jmm/wd/cco/tp

PLUS:hp