NOUVELLES

Irak: la Cour fédérale n'a pas statué sur la plainte de Maliki contre le président

11/08/2014 09:57 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

La Cour fédérale irakienne a publié lundi un texte indiquant qu'elle n'avait pas statué sur une plainte du Premier ministre sortant Nouri al-Maliki contre le président qu'il accuse de ne pas avoir respecté la Constitution.

La Cour avait communiqué une lettre adressée au président irakien Fouad Massoum rappelant les règles constitutionnelles de désignation du Premier ministre édictées en 2010.

Ce processus est interprété de manière différente selon les intérêts des différents groupes politiques.

La lettre avait été présentée à tort par la télévision officielle Iraqiya comme une décision en faveur de M. Maliki qui lui aurait ouvert la voie à un troisième mandat de Premier ministre à l'issue des élections législatives du 30 avril.

Aucune confirmation n'a été donnée par ailleurs par la Cour sur une plainte de M. Maliki contre M. Massoum.

Dans une allocation à la télévision dimanche soir, Nouri al-Maliki avait annoncé qu'il allait porter plainte contre M. Massoum l'accusant d'avoir violé deux fois la Constitution, notamment en ne confiant pas à un Premier ministre désigné la mission de former un gouvernement.

Lundi, peu après la mise au point de la Cour, le bloc chiite du Parlement, l'Alliance nationale irakienne, a finalement désigné Haïdar al-Abadi comme candidat au poste de Premier ministre.

Ce dernier a immédiatement été chargé par Fouad Massoum de former un gouvernement, une tâche cruciale au moment où le pays est confronté à une offensive fulgurante d'insurgés sunnites qui se sont emparés de pans entiers de territoire en ne rencontrant qu'une faible résistance de l'armée.

Mais avant même cette offensive, les violences étaient quotidiennes en Irak, alimentées par les ressentiments confessionnels, les sunnites s'estimant marginalisés par le gouvernement --majoritairement chiite-- de Nouri al-Maliki.

sf-jmm/faa/sw

PLUS:hp