NOUVELLES

Irak: Hollande et Erdogan appellent à "un gouvernement d'union nationale"

11/08/2014 12:27 EDT | Actualisé 11/10/2014 05:12 EDT

Les présidents français, François Hollande, et turc, Recep Tayyip Erdogan, ont eu un entretien lundi au cours duquel ils sont souhaité que le nouveau Premier ministre irakien, Haïdar al-Abadi, "puisse rapidement former un gouvernement d'union nationale", a annoncé l'Élysée.

Ils ont également "marqué leur préoccupation sur l'évolution de la situation en Syrie et en Irak et ont fait part de leur détermination à poursuivre la mobilisation de la communauté internationale afin notamment de répondre à l'urgence humanitaire", ajoute la présidence dans un communiqué.

MM. Hollande et Erdogan "ont exprimé leur plein soutien aux efforts du président de la République d'Irak, M. Fouad Massoum, ainsi qu'au président du Parlement, M. Salim Al-Joubouri".

Le président irakien a chargé lundi Haïdar al-Abadi de former un nouveau gouvernement, écartant le très contesté Nouri al-Maliki après des mois de blocage politique et de conflit armé avec les jihadistes, face auxquels l'armée reste impuissante.

Lors de leur entretien, MM. Hollande et Erdogan "ont mis en avant la nécessité que soient rapidement créées en Irak les conditions politiques permettant de lutter efficacement contre l'État islamique et de répondre aux aspirations de l'ensemble de la population du pays".

La formation d'un gouvernement d'union en Irak est réclamée à cor et à cri par la communauté internationale pour faire face à l'offensive lancée le 9 juin par les jihadistes sunnites de l'État islamique (EI), qui continuent de s'emparer de pans de territoires en Irak et de mener des exactions contre les minorités religieuses, poussant à l'exode des centaines de milliers de personnes.

M. Hollande a par ailleurs félicité M. Erdogan "pour sa victoire au premier tour de l'élection présidentielle du 10 août et l'a assuré de son engagement à approfondir et à renforcer la relation bilatérale."

kp/rh/ial/gbh

PLUS:hp