NOUVELLES

Washington soutient le président irakien, objet d'une plainte de Maliki

10/08/2014 09:34 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont apporté dimanche un soutien ferme au président irakien, peu après l'annonce par le Premier ministre Nouri al-Maliki qu'il allait déposer une plainte contre Fouad Masoum pour avoir violer la Constitution.

"Les Etats-Unis soutiennent pleinement le président Fouad Masoum dans son rôle de garant de la Constitution irakienne", a déclaré la porte-parole du département d'Etat Mary Harf dans un communiqué faisant écho à une première réaction en ce sens sur twitter du secrétaire d'Etat adjoint Brett McGurk.

"Soutien total au président irakien Fouad Masoum comme garant de la Constitution et à un candidat au poste de Premier ministre qui puisse créer un consensus national", avait-il écrit.

Lors d'une intervention surprise à la télévision d'Etat, le Premier ministre Nouri al-Maliki a annoncé qu'il allait déposer une plainte contre le président Fouad Masoum: "Aujourd'hui je vais déposer une plainte devant la Cour fédérale contre le président".

Il accuse le président d'avoir violé deux fois la Constitution, notamment en ne confiant pas à un Premier ministre désigné la mission de former un nouveau gouvernement.

La coalition de Nouri al-Maliki, un chiite, a remporté les législatives du 30 avril et ce dernier vise un 3e mandat, mais il est vivement critiqué pour son autoritarisme et son choix de marginaliser la minorité sunnite.

Washington, Teheran, les dirigeants chiites et la majorité du propre parti de Maliki lui ont retiré leur soutien, mais il n'a pas encore renoncé.

Malgré l'enjeu, le Parlement a reporté dimanche au 19 août une session faute de consensus entre les députés sur le choix du Premier ministre.

"Nous réaffirmons notre soutien à un processus de sélection d'un Premier ministre qui puisse représenter les aspirations du peuple irakien en créant un consensus national et en gouvernant de manière ouverte", a indiqué Mary Harf.

"Nous rejetons tout effort visant à aboutir à des résultats à travers la coercition ou la manipulation du processus constitutionnel ou judiciaire", a-t-elle poursuivi.

"Les Etats-Unis se tiennent prêts à soutenir un gouvernement nouveau et ouvert, en particulier dans la lutte contre l'EI".

"Nous estimons qu'un tel gouvernement, nouveau et ouvert, est la meilleure manière pour unifier le pays contre l'EI et pour obtenir le soutien des autres pays dans la région et la communauté internationale".

nss/glr/mf

PLUS:hp