POLITIQUE

Les jeunes libéraux en faveur de la privatisation de la SAQ

10/08/2014 10:03 EDT | Actualisé 10/08/2014 11:22 EDT
Patrick Bellerose

SHERBROOKE - Les jeunes libéraux ont démontré à nouveau dimanche qu'ils sont plus radicaux que leur chef, Philippe Couillard. Réunis en congrès à Sherbrooke, ils ont voté en faveur de la privatisation de la SAQ.

Malgré une majorité d'interventions en faveur de la proposition, le vote a nécessité un recomptage. Elle a finalement été adoptée à 94 voix contre 76.

La résolution invite le gouvernement à vendre progressivement les actifs de la société d'État et à verser les revenus dans le Fond des générations qui vise à réduire la dette du Québec. Le gouvernement taxerait ensuite les ventes d'alcool afin de maintenir les revenus associés à la SAQ.

Les intervenants en faveur ont fait valoir que la SAQ maintient des prix élevés en raison de son importante marge de profit. Les jeunes libéraux ont également souhaité encourager l'entrepreneuriat en s'alignant sur le modèle privé.

Le chef du PLQ et premier ministre, Philipe Couillard, s'est déjà prononcé contre la vente de sociétés d'État, en partie ou en totalité, lorsque l'idée a été soulevée par le rapport Godbout-Montmarquette.

Autre désaccord avec le gouvernement Couillard, les jeunes libéraux ont voté en faveur de l'instauration d'un péage sur tous les ponts entre Montréal et sa Rive-Sud après le remplacement du pont Champlain. En corollaire, ils se disent favorables au système léger sur rail (SLR), plutôt qu'un système rapide d'autobus.

Le ministre des Transports, Robert Poëti, s'est déjà prononcé contre l'imposition d'un péage sur le pont qui remplacera le pont Champlain. Le gouvernement n'a pas encore arrêté son choix entre un SLR ou un SRB.

Déjà samedi, les jeunes libéraux avaient adopté des résolutions plus radicales que celles défendues par le gouvernement libéral. La Commission jeunesse s'est dite en faveur de l'abolition des cégeps pour les remplacer par des grandes écoles de métiers. Avant même le vote, Philippe Couillard a fermé la porte à une telle éventualité.

Autres résolutions

L'assemblée a adopté de nombreuses autres résolutions issues des commissions politiques régionales.

Ainsi, les jeunes libéraux se sont dit en faveur d'une augmentation de la limite de vitesse sur les autoroutes du Québec de 100 km/h à 120 km/h.

Ils invitent également le gouvernement à soumettre la cigarette électronique à la Loi sur le tabac.

Finalement, les participants ont aussi voté pour l'instauration d'un cours d'éducation économique dès le primaire.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les cinq PDG de sociétés d'État les mieux payés