NOUVELLES

Le sauveur de John F. Kennedy en 1943 sur les îles Salomon est décédé

10/08/2014 09:17 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:12 EDT

Eroni Kumana, un habitant des îles Salomon qui avait sauvé le futur président américain John F. Kennedy et l'équipage de son navire durant la Seconde guerre mondiale en 1943, est décédé le 2 août à l'âge de 93 ans.

"Sans les actes héroïques d'hommes comme Eroni Kumana, le président Kennedy et son équipage n'auraient pas pu être sauvés, et il n'aurait pas pu devenir par la suite le chef du monde libre", a indiqué la Kennedy Presidential Library and Museum de Boston, qui a annoncé le décès de M. Kumana.

Le 2 août 1943, celui qui n'était alors que le lieutenant Kennedy, âgé de 26 ans, pilotait un petit bateau torpilleur avec 12 membres d'équipage. Celui-ci patrouillait dans le détroit de Blackett, près des îles Salomon, quand il a été heurté et coulé par un destroyer japonais.

Deux hommes d'équipage sont morts dans le naufrage mais les 11 autres marins, dont Kennedy, sont parvenus à se réfugier sur une petite île après plusieurs heures de nage. L'histoire raconte que JFK a sauvé un de ses équipiers gravement brûlé en tirant le gilet de sauvetage de celui-ci avec ses dents pendant qu'il nageait.

"Pendant les trois jours suivants, Kennedy et les autres survivants ont survécu en mangeant des noix de coco alors que Kennedy nageait durant des heures dans des eaux infestées de requin pour tenter d'apercevoir des bateaux amis", relate le musée.

Quatre jours après leur naufrage, les rescapés recevaient finalement l'aide de deux jeunes guides locaux, qui travaillaient pour les Américains, Eroni Kumana et Biuku Gasa.

Kennedy a gravé un message sur une noix de coco et les deux jeunes guides ont pagayé sur leur canoé sur plus de 60 kilomètres pour aller porter ce message à la base alliée la plus proche. Grâce à ce message de localisation, les 11 marins rescapés ont finalement pu être sauvés le 8 août 1943.

A la suite de cette aventure, JFK s'était vu décerner la Médaille du corps de la Navy et des Marines pour ses actes de courage et son leadership.

Plus tard, une fois élu président, JFK se servait de son emblématique noix de coco gravée comme presse papier dans le bureau ovale.

L'autre sauveur de JFK, Biuku Gasa, est lui décédé en 2005.

bdx/vog

PLUS:hp