NOUVELLES

France/football: violences en marge d'un match de la Ligue 1 en Corse

10/08/2014 06:56 EDT | Actualisé 10/10/2014 05:12 EDT

Quarante-quatre policiers et gendarmes ont été "blessés ou contusionnés" samedi soir en Corse (France) lors de violences en marge du match entre Bastia et Marseille en ouverture de la Ligue 1, ont annoncé les autorités.

Une centaine de supporteurs du club de Bastia (nord de la Corse) s'en sont notamment pris aux forces de l'ordre positionnées près du stade de Furiani, principal stade de l'île où se déroulait la rencontre avec le club marseillais, en leur jetant des gros pétards, des barrières et des pierres.

Les heurts se sont produits "avant et après le match de football entre le Sporting Club de Bastia et l'Olympique de Marseille", a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Dix policiers et 34 gendarmes ont été blessés et contusionnés et huit d'entre eux ont reçu des soins à l'hôpital.

Il n'y a pas eu d'interpellation sur place, mais il y en aura "probablement dans les jours qui viennent", selon une source proche du dossier.

"Il y a des problèmes de façon très récurrente avec les supporteurs bastiais. Ils sont remuants", a commenté une source policière. Les matches entre Bastia et Marseille, métropole sur la côte méditerranéenne, sont toujours jugés à risques

Le stade de Furiani a été à plusieurs reprises le théâtre d'incidents entre supporters et forces de l'ordre. Des échauffourées avaient fait une dizaine de blessés légers parmi les policiers et les supporters en septembre 2012. En mars 2013, lors d'un match Bastia-Ajaccio en L1, des incidents entre supporteurs des deux clubs avaient fait sept blessés légers.

En France, il y a actuellement 315 supporteurs interdits de stade, 205 par décision administrative, le reste suite à un jugement.

ebe-ng/ger/nou/fw

PLUS:hp