NOUVELLES

Un patient présentant des symptômes d'Ebola isolé dans un hôpital ontarien

09/08/2014 07:28 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT
Handout via Getty Images
UNDATED: In this handout from the Center for Disease Control (CDC), a colorized transmission electron micrograph (TEM) of a Ebola virus virion is seen. As the Ebola virus continues to spread across parts of Africa, a second doctor infected with the disease has arrived in the U.S. for treatment. (Photo by Center for Disease Control (CDC) via Getty Images)

Un hôpital de Brampton a mis en place des procédures renforcées de prévention des infections après avoir admis un patient qui s'est récemment rendu au Nigeria, l'un des pays touchés par l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest.

Le patient, qui présente de la fièvre et des symptômes semblables à ceux de la grippe et de l'Ebola, a été placé dans une pièce isolée de l'hôpital municipal de Brampton.

La Santé publique de la région de Peel insiste sur le fait qu'il s'agit de mesures de précaution prises à cause du parcours emprunté par le patient, et qu'aucun diagnostic n'a encore été posé pour l'instant.

Le ministre ontarien de la Santé, Eric Hoskin, un médecin ayant de l'expérience en santé publique, a indiqué par voie de communiqué qu'il était persuadé de la capacité de la province à faire face à d'éventuels cas d'Ebola. Il a souligné que les symptômes du virus étaient très semblables à ceux de plusieurs autres maladies.

Il y a eu plusieurs fausses alertes à l'Ebola au cours des dernières semaines, notamment au Royaume-Uni et à Hong Kong. Les États-Unis ont mené des examens sur 22 patients suspects, mais aucun cas n'a été confirmé dans le pays jusqu'à maintenant.

Deux professionnels de la santé américains, infectés alors qu'ils prodiguaient des soins aux malades au Liberia, ont toutefois été rapatriés dans un hôpital d'Atlanta, où ils bénéficient d'un traitement expérimental.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, l'épidémie actuelle d'Ebola est la pire jamais enregistrée dans le monde. Plus de 960 personnes en sont mortes jusqu'à maintenant.

Le Nigeria a déclaré l'état d'urgence, vendredi, pour freiner la propagation du virus.

L'Agence de la santé publique du Canada recommande aux Canadiens d'éviter tout voyage non essentiel en Guinée, au Liberia et en Sierra Leone, mais estime que le risque de propagation de la maladie au Canada est très faible.


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Ebola Outbreak