NOUVELLES

Tunisie: 90 migrants clandestins interceptés au large de Zarzis

09/08/2014 08:20 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

Quatre-vingt-dix migrants africains, partis des côtes libyennes pour rallier clandestinement l'île italienne de Lampedusa, ont été interceptés samedi en mer au large de Zarzis, une ville dans le sud de la Tunisie, a indiqué à l'AFP le Croissant-Rouge tunisien.

"Les gardes-côte tunisiens ont repéré à 05H00 GMT 90 clandestins africains à bord d'une embarcation de fortune tombée en panne au large de Zarzis", a précisé Mongi Slim, responsable régional du Croissant-Rouge.

Ces clandestins, dont quatre femmes et un enfant, ont quitté il y a deux jours la ville portuaire libyenne de Zouara, à 60 km de la frontière tunisienne, pour rallier illégalement Lampedusa, a-t-il ajouté.

Il s'agit de 31 Soudanais, 19 Somaliens, 18 Erythréens, 10 Nigériens, 6 Marocains et 6 Tchadiens, selon M. Slim.

Ces migrants sont actuellement au port commercial de Zarzis où ils reçoivent les soins nécessaires. Ils seront temporairement logés dans le centre d'hébergement de l'agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) à Zarzis en attendant une décision sur leur sort, a-t-il encore ajouté.

Début juin, plus de 200 migrants africains partis des côtes libyennes et qui tentaient d'effectuer une traversée illégale vers l'Europe à bord d'un grand bateau de pêche avaient été interceptés au large de Zarzis.

Des embarcations de fortune transportant des candidats à l'immigration en Europe partent fréquemment de Tunisie et de Libye, souvent pour aller à Lampedusa, une île italienne au large des côtes tunisiennes.

Des drames y ont lieu régulièrement. Des centaines de personnes ont ainsi péri au large de cette île en octobre 2013, et fin février, la marine tunisienne a dû secourir une centaine de migrants dont l'embarcation avait pris l'eau au large de la Tunisie.

str-kl/sw

PLUS:hp