NOUVELLES

Rencontre Japon/Corée du Sud samedi en Birmanie

09/08/2014 01:59 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

Les ministres des Affaires étrangères japonais et sud-coréen se sont rencontrés samedi en Birmanie, ont indiqué des sources diplomatiques, alors que les deux pays sont en froid à cause de querelles historiques et territoriales.

Les discussions entre le Japonais Fumio Kishida et le Sud-Coréen Yun Byung-se ont duré plus d'une heure samedi après-midi en marge d'une réunion de l'Association des Nations d'Asie du sud-est (Asean) avec d'autres partenaires stratégiques du bloc régional à Naypyidaw, selon une source diplomatique japonaise, qui n'a fait aucun commentaire.

La dernière rencontre entre les deux ministres avait eu lieu en septembre à New York.

La Corée du Sud et d'autres pays asiatiques, dont notamment la Chine, accusent le Japon de ne pas s'être suffisamment repenti d'avoir enrôlé de force des milliers d'Asiatiques forcées à la prostitution par les Japonais, avant et pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Le Japon, qui a occupé la péninsule coréenne de 1910 à 1945, a donné à ces esclaves sexuelles le nom de "femmes de réconfort". La plupart des historiens évaluent leur nombre à environ 200.000.

Ce sujet pèse depuis longtemps sur les liens entre Séoul et Tokyo, pourtant tous deux alliés des Etats-Unis, qui ont tenté ces derniers mois de réchauffer les relations entre les deux pays.

Fin mars, en marge d'un sommet aux Pays-Bas, le président Barack Obama a ainsi réussi à faire asseoir à la même table le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, et la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye, mais cela n'a pas brisé la glace entre les deux dirigeants.

Les deux pays ont également un différend à propos de deux îlots en mer du Japon (la mer de l'Est pour les Coréens). Ces terres sont contrôlées par la Corée du Sud, qui les appelle Dokdo, et revendiquées par le Japon sous le nom de Takeshima.

La réunion de Naypyidaw, qui se termine dimanche, rassemble les dix pays de l'Asean et plusieurs de leurs partenaires clé, dont les Etats-Unis, la Chine, le Japon, l'Union européenne et la Russie.

mba/klm/abd/fw

PLUS:hp