NOUVELLES

Gaza: le Hamas prévient qu'il ne fera "aucune concession" à Israël

09/08/2014 07:44 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

Le Hamas palestinien a prévenu samedi qu'il ne ferait "aucune concession" à Israël alors que les hostilités dans la bande de Gaza se poursuivent.

"Il n'y aura pas de retour en arrière. La résistance va se poursuivre de toutes ses forces. L'intransigeance de l'occupant (israélien) ne lui apportera rien et nous ne ferons aucune concession sur les exigences de notre peuple", a affirmé dans un communiqué Fawzi Barhoum, un porte-parole du mouvement islamiste à Gaza.

Fawzi Barhoum s'exprimait alors que le flou régnait sur une reprise ou non de discussions indirectes menées au Caire avec les Israéliens et l'entremise des Egyptiens.

Ces discussions, censées conduire à la prolongation d'un cessez-le-feu observé depuis mardi, ont échoué et les combats ont repris vendredi matin. En un mois, les hostilités ont fait plus de 1.950 morts, en grande majorité des civils palestiniens.

Une source palestinienne proche des négociateurs a toutefois affirmé à l'AFP que les Egyptiens étaient "convenus avec les Palestiniens d'une nouvelle mouture d'accord", qui devait être soumise samedi soir aux Israéliens.

La question du point de passage de Rafah sera réglée entre Palestiniens et Egyptiens, a ajouté cette source. Le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas et le Hamas se sont entendus pour que "l'administration en soit confiée à l'Autorité palestinienne, ce qui convient aux Egyptiens", dont les relations avec le Hamas sont au plus bas, a dit cette source.

Le point de passage de Rafah vers l'Egypte est pour la bande de Gaza la seule ouverture vers l'extérieur à ne pas être contrôlée par Israël.

En ce qui concerne le port que le Hamas réclame pour mettre fin au blocus imposé depuis 2006 au territoire exigu et surpeuplé, "ces négociations pourraient être reportées et menées côté palestinien par l'Autorité palestinienne", a poursuivi cette source.

Israël se dit disposé à traiter avec l'Autorité palestinienne mais pas avec le Hamas, qu'il considère comme une organisation "terroriste".

az-sbh/lal/fcc

PLUS:hp