NOUVELLES

Des brise-glace canadiens entament une mission de cartographie du Haut-Arctique

09/08/2014 10:53 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT
Per Breiehagen via Getty Images

Le Canada a dépêché deux brise-glace dans le Haut-Arctique pour recueillir des données scientifiques visant à soutenir sa réclamation pour le contrôle du plancher océanique sous et au-delà du pôle Nord.

Les navires de la Garde côtière Terry-Fox et Louis-Saint-Laurent ont appareillé vendredi pour une mission de six semaines.

Leur trajet les mènera sur le côté est de la dorsale de Lomonosov, une longue structure océanique qui va des environs de l'Île d'Ellesmere, au Nunavut, vers le nord, au-delà du pôle.

Ce voyage survient après que le Canada eut présenté en décembre, auprès d'une agence des Nations unies, une demande partielle concernant la propriété de certaines sections du plancher océanique de l'Arctique.

La demande en question concernait 1,2 million de kilomètres carrés, mais le premier ministre Harper est intervenu à la dernière minute pour insister afin que le Canada réclame davantage de territoire.

Des scientifiques ont laissé entendre que la dorsale est connectée au plateau continental canadien, mais le Canada n'a effectué que des missions de reconnaissance aérienne de la dorsale une fois que celle-ci a dépassé le pôle.

Selon des experts de l'Arctique, la Russie et le Danemark soutiennent eux aussi que cette dorsale est connectée à leurs terres respectives.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Canada en Arctique