NOUVELLES

Au Cap, Bachelet établit un parallèle entre Afrique du Sud et Chili

09/08/2014 02:43 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

La présidente chilienne Michelle Bachelet a établi samedi au Cap un parallèle entre le Chili et l'Afrique du Sud, deux pays sortis d'années d'oppression et confrontés aux exigences nouvelles des citoyens.

"Nos sociétés ont payé un prix beaucoup trop élevé quand l'unité et la cohésion sociale étaient refusées, quand un groupe ou un autre étaient exclus de processus historiques", a-t-elle déclaré en référence aux années de dictature au Chili et à l'ancien régime sud-africain d'apartheid.

Elle s'exprimait à l'occasion de la 12e Conférence annuelle en hommage au défunt président sud-africain Nelson Mandela, la première depuis le décès du héros de la lutte anti-apartheid en décembre 2013.

"Directement ou indirectement, nous savons la brutalité des frères qui tuent leurs propres frères, nous savons la cruauté implacable de l'Etat quand il viole systématiquement les droits humains des citoyens", a ajouté la présidente chilienne.

Mais, malgré la démocratie et les progrès qui l'accompagnent, l'Afrique du Sud et le Chili sont confrontés à des défis encore plus exigeants dans un monde de plus en plus complexe, a-t-elle souligné.

"Les citoyens sur tous les continents donnent de la voix, défiant tous les dangers pour demander davantage. Derrière cette demande nouvelle, il y a une vision sur ce que nous considérons comme juste, et sur le moyen d'y parvenir", a-t-elle estimé.

Parmi les orateurs des précédentes éditions de la Conférence Mandela figurent notamment l'ancien président américain Bill Clinton, l'ex-archevêque sud-africain et prix Nobel de la Paix Desmond Tutu, et aussi l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan.

Mme Bachelet a rencontré vendredi le président Jacob Zuma. Les deux pays veulent augmenter leurs échanges commerciaux dans les domaines essentiels des mines, de la défense et de l'énergie.

Après l'Afrique du Sud, elle se rendra au Mozambique où elle rencontrera le président Armando Guebuza.

lb/jmc/tmo

PLUS:hp