NOUVELLES

Arabie: résultat négatif après un cas suspect d'Ebola

09/08/2014 12:30 EDT | Actualisé 09/10/2014 05:12 EDT

Les premières analyses réalisées après le décès d'un Saoudien qui présentait des symptômes semblables à ceux d'Ebola après un séjour au Sierra Leone montrent qu'il n'était pas porteur du virus, a affirmé samedi le ministère saoudien de la Santé.

Ce patient, qui était en quarantaine dans un hôpital de Jeddah (ouest) en raison de ses symptômes, est décédé d'une crise cardiaque, avait été annoncé mercredi par le ministère précisant que les analyses avaient été confiés à un laboratoire à l'étranger.

Les résultats de ces "tests préliminaires" conduits par un laboratoire d'Atlanta aux Etats-Unis sont négatifs, a rapporté le ministère dans un communiqué transmis par l'agence officielle SPA.

Le "même laboratoire américain va mener des tests plus précis pour s'assurer de l'absence d'autres virus qui auraient pu causer la fièvre hémorragique", a précisé le communiqué.

Le ministère attend en outre les résultats d'autres analyses menées par un laboratoire en Allemagne.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrété la mobilisation mondiale contre l'épidémie de fièvre hémorragique Ebola qui frappe l'Afrique de l'Ouest, en la classant vendredi en "urgence de santé publique de portée mondiale".

L'épidémie d'Ebola a fait près de 1.000 morts depuis le début de l'année sur près de 1.800 cas (confirmés, probables ou suspectés). La Sierra Leone, le Liberia et la Guinée sont les pays les plus touchés.

L'Arabie saoudite n'accorde plus depuis avril de visas aux ressortissants de ces trois pays en raison de risques de contagion.

str/lyn/faa/fcc

PLUS:hp