POLITIQUE

Congrès mondial acadien 2014 : les festivités sont lancées pour les deux prochaines semaines

08/08/2014 01:43 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT
PC

LAC BEAU, Qc - Le coup d'envoi du Congrès mondial acadien 2014 (CMA) a été donné, vendredi, à la borne des limites du Nouveau-Brunswick, du Québec et du Maine. Jusqu'au 24 août, l'Acadie des terres et forêts vibrera au rythme de ce grand rassemblement acadien quinquennal.

Un petit groupe de gens triés sur le volet s'est donné rendez-vous à la borne marquant la séparation des deux provinces canadiennes et de l'État américain en début de matinée afin de participer à l'ouverture protocolaire du CMA. Une fois arrivés dans ce secteur boisé accessible par un sentier escarpé, les hauts dignitaires ont pris place dans des canots et se sont éloignés sur le lac Beau.

Ils sont revenus quelques minutes plus tard lors du début de la cérémonie afin de symboliser l'arrivée des Européens dans la région. Ils ont été accueillis par les chefs de deux Premières Nations, qui leur ont souhaité la bienvenue.

Au son de chants traditionnels autochtones, sous le soleil radieux qui plombait sur les eaux calmes du lac, ils ont prononcé quelques mots pour souligner les liens qui unissent les Néo-Brunswickois, les Québécois, les Américains du Maine et les peuples des Premières Nations. Puis, quelques mètres plus loin, ils ont placé des herbes purificatrices dans le feu.

La cérémonie était réservée aux dignitaires, mais le public a pu y assister en direct lors de déjeuners communautaires organisés dans la région. Des centaines de personnes y ont participé.

Le ministre québécois des Affaires intergouvernementales canadiennes et de la Francophonie canadienne, Jean-Marc Fournier, était des dignitaires présents à la borne. Il s'est dit touché par la cérémonie: «Ce fut extraordinaire. D'abord, on a été très chanceux avec la température, qui a mis en lumière le caractère paisible et l'amitié de la cérémonie.»

Pour sa part, le gouverneur du Maine, Paul LePage, était heureux d'avoir pris part à ce moment solennel chargé de symbolisme. «Je suis très fier d'être ici, d'être francophone. Je suis fier de voir le Maine, le Nouveau-Brunswick et le Québec se rejoindre ici», a-t-il dit.

L'une des chefs qui ont accueilli les dignitaires, Anne Archambault, de la Première Nation malécite de Viger, s'est dite comblée. «C'était très émotionnel. C'était grandiose parce que ça regroupe beaucoup de gens. Que les Premières Nations soient là, c'était très bien.»

Le premier ministre Stephen Harper, qui était présent aux cérémonies d'ouverture à Edmunston, a profité de l'occasion pour annoncer la nomination de la première lieutenante-gouverneure acadienne de l'histoire du Nouveau-Brunswick. Jocelyne Roy-Vienneau, qui siège au conseil d'administration de plusieurs organisations communautaires acadiennes, est vice-rectrice du campus Shippagan de l'Université de Moncton depuis 2005.

«Comme premier ministre du Canada, c'est un honneur pour moi de participer à l'ouverture de cette réunion de la diaspora acadienne», a déclaré M. Harper à la foule en français.

«Peu de communautés faisant aujourd'hui partie du Canada ont été autant secouées par le flux et le reflux de bouleversements militaires et politiques, souvent décidés de l'autre côté de l'Atlantique. (...) Votre réunion ici en si grand nombre, votre enthousiasme et votre fierté, sont la preuve la plus éloquente que l'espoir, les sacrifices et le travail de vos ancêtres n'ont pas été vains.»

Le 5e Congrès mondial acadien se déroule du 8 au 24 août dans l'Acadie des terres et forêts. Cette région est composée du Témiscouata au Québec, du nord-ouest du Nouveau-Brunswick et du comté d'Aroostook au Maine.

Cet événement, qui s'est tenu pour la première fois en 1994 dans le sud-est du Nouveau-Brunswick, rassemble les Acadiens de par le monde. Il a eu lieu en Louisiane (1999), en Nouvelle-Écosse (2004) et dans la Péninsule acadienne, au Nouveau-Brunswick (2009).

En 2014, des événements d'envergure sont programmés au cours des «journées piliers», qui ont lieu le 8, le 15 et le 24 août. Des spectacles à grand déploiement mettant en vedette les artistes acadiens les plus connus de l'heure devraient alors attirer des milliers de personnes.

Des centaines d'activités communautaires, historiques, culturelles, sociales et sportives sont au programme pendant les 17 jours du CMA. Quelque 120 réunions de famille sont aussi prévues. Les organisateurs attendent des dizaines de milliers de personnes dans la région au cours des prochains jours.

(L'ACADIE NOUVELLE)

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

10 bonnes raisons de découvrir le littoral acadien du Nouveau-Brunswick en famille