NOUVELLES

Chili: des restes humains exhumés, possibles victimes de la dictature

08/08/2014 05:39 EDT | Actualisé 08/10/2014 05:12 EDT

Des médecins légistes et de la police chilienne travaillaient vendredi à l'exhumation de restes humains découverts près de Pucon, dans le sud du Chili, afin de déterminer s'ils appartiennent à des victimes de la dictature d'Augusto Pinochet (1973-1990).

Les travaux, démarrés jeudi et devant durer jusqu'à samedi, étaient supervisés par le juge en charge de dossiers concernant les droits de l'Homme, Alvaro Mesa.

Ces restes ont été découverts il y a vingt ans mais aucune plainte n'a jamais été déposée à ce sujet et ils ont ensuite été recouverts par une construction, selon la radio Biobio. Quand le juge a appris l'existence de ce site il y a un mois, il a ordonné l'exhumation des restes.

"L'équipe d'experts a trouvé des restes humains et d'autres preuves, qui seront soumis à des examens et des tests scientifiques par l'équipe spécialisée du service médico-légal de Santiago, afin de déterminer s'ils correspondent ou non à des victimes d'exécutions réalisées sous le gouvernement militaire" de Pinochet, ont expliqué les autorités judiciaires dans un communiqué.

Quelque 3.200 personnes ont été tuées, 38.000 torturées et des centaines ont disparu pendant la dictature du général Pinochet, décédé en 2006.

rto/pl/jmb/ka/jeb

PLUS:hp