NOUVELLES

Yémen: sept membres présumés d'Al-Qaïda tués (armée)

07/08/2014 04:45 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

L'armée yéménite a repoussé jeudi une attaque de membres présumés d'Al-Qaïda contre l'un de ses QG dans le sud-est du pays, tuant sept assaillants, a affirmé un responsable des forces armées.

L'attaque, au lendemain d'embuscades et d'accrochages qui ont coûté la vie à dix soldats et 18 membres présumés d'Al-Qaïda, dans le sud et le sud-est du pays, a visé un QG de l'armée à Seyoun, dans la province du Hadramout.

"Les hommes d'Al-Qaïda ont attaqué le bâtiment et l'armée a riposté, tuant sept des assaillants", a déclaré ce responsable.

L'armée a dépêché ces derniers jours des renforts dans cette ville, un fief d'Al-Qaïda, selon des habitants.

Mercredi, dix soldats ont été tués dans deux embuscades et une attaque attribuées à Al-Qaïda dans trois provinces du sud et du sud-est du Yémen. Dix-huit membres du réseau extrémistes ont également trouvé la mort selon des sources des services de sécurité et le ministère de la Défense.

Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) a revendiqué, dans deux communiqués publiés mercredi, une série d'attaques contre l'armée dans le sud et le sud-est du Yémen, affirmant avoir tué "plus de 20 soldats".

Ces attaques incluent, selon Aqpa, un assaut contre l'armée à Qatan (Hadramout) qui a coûté la vie à quatre soldats, selon une source des services de sécurité.

Al-Qaïda a profité de l'affaiblissement du pouvoir central au Yémen en 2011, à la faveur de l'insurrection populaire contre l'ancien président Ali Abdallah Saleh, pour renforcer sa présence dans le pays, notamment dans le sud et le sud-est.

faw/ak/mh/vl

PLUS:hp