NOUVELLES

Les relations Etats-Unis/Afrique "redéfinies" au sommet de Washington (Zuma)

07/08/2014 03:43 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT

Le sommet Etats-Unis/Afrique réuni cette semaine à Washington a redéfini les relations entre les deux parties et il est très prometteur pour l'avenir, a déclaré jeudi le président sud-africain Jacob Zuma.

"Il y avait déjà une bonne relation entre l'Afrique et les Etats-Unis, mais ce sommet l'a redéfinie et l'a portée à un autre niveau", a dit M. Zuma dans un communiqué diffusé à son retour de Washington.

Le sommet organisé par le président américain Barack Obama, qui a rassemblé plus de 40 chefs d'Etat et de gouvernement africains, avait pour objectif d'approfondir les relations économiques et commerciales entre les Etats-unis et l'Afrique, un domaine dans lequel Washington a pris du retard sur l'Europe et la Chine.

"Nous pensons qu'une nouvelle phase a commencé et que même les futures administrations (américaines), bien après la fin du dernier mandat du président Obama, auront du mal à ignorer l'Afrique, après cette initiative", estime M. Zuma.

Il s'est dit "optimiste" à propos du renouvellement du principal outil d'échanges entre l'Amérique et l'Afrique, l'Agoa (African Growth and Opportunity Act), "en y incluant l'Afrique du Sud en tant que bénéficiaire".

Lancé sous la présidence de Bill Clinton, ce programme américain accordant des avantages commerciaux à certains produits africains expire fin 2015.

L'Afrique du Sud, qui souhaite une prolongation de quinze ans de l'Agoa, pourrait être exclue d'un accord renouvelé si elle était considérée comme étant trop riche.

"Nous avons avec succès transmis le message selon lequel une sortie de l'Afrique du Sud de l'Agoa porterait préjudice aux initiatives d'intégration régionale de l'Union africaine ainsi qu'aux industries des pays voisins qui bénéficient des capacités de production de l'Afrique du Sud", a ajouté le président Zuma.

lb/er/sd/sym

PLUS:hp