NOUVELLES

Le Brésil espère vendre plus de viande à la Russie qui a fermé la porte aux USA et à l'UE

07/08/2014 04:33 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT

Les exportateurs brésiliens de viande espèrent augmenter leurs ventes à la Russie qui vient d'autoriser des dizaines d'installations brésiliennes à exporter, après avoir interdit les importations en provenance d'Europe et des Etats-Unis, ont indiqué des représentants du secteur.

Le véto de la Russie aux exportations de l'Europe et des Etats-Unis "ouvre la possibilité pour le Brésil d'augmenter ses exportations vers la Russie", a déclaré jeudi à l'AFP, Ricardo Santin, président du secteur de volailles de l'Association Brésilienne de Protéine Animale (ABPA).

La Russie a autorisé la semaine dernière 25 usines brésiliennes de production de volailles et cinq autres produisant de la viande de porc à exporter vers son territoire. Au total 38 installations brésiliennes de poulet et 12 de porc peuvent maintenant exporter en Russie.

La Russie a également autorisé mercredi 27 unités de production de viande bovine brésilienne à exporter vers son territoire, ce qui s'ajoute aux 31 qui pouvaient déjà le faire", a indiqué à l'AFP l'Association brésilienne d'exportateurs de viande (ABIEC).

M. Santin a prévenu toutefois que pour garantir son approvisionnement la Russie pourra "aussi augmenter la production locale de ces produits ou choisir d'autres pays comme le Chili et l'Argentine qui sont également de grands exportateurs".

La Russie est le deuxième acheteur de viande de porc et de boeuf du Brésil.

Le président russe, Vladimir Poutine, a effectué une visite au Brésil en juillet qui a coïncidé avec le sommet des pays émergents des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) au cours duquel les deux gouvernements ont évoqué les nouvelles autorisations d'exportation, a rappelé M.Santin.

Une mission de techniciens brésiliens s'est rendue en Russie au début de la semaine dans ce but.

La viande bovine est le principal produit d'exportation du Brésil vers la Russie. De janvier à juin le montant de ces exportations a atteint 563 millions de dollars pour un commerce bilatéral de 3 milliards de dollars durant cette période, selon les données du Ministère de l'Industrie et du Commerce.

La Russie a interdit mercredi l'importation de produits agroalimentaires des pays ayant adopté des sanctions économiques contre Moscou dans la crise en Ukraine.

Cette interdiction affecte principalement la viande bovine et porcine, le poulet, le poisson, les produits laitiers, les fruits et légumes en provenance des Etats-Unis, de l'Union Européenne, d'Australie, du Canada et de Norvège.

ym/cdo/ka/ih

PLUS:hp