NOUVELLES

La France en tête des fraudes à la carte bancaire en Europe (étude)

07/08/2014 09:02 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT

La France affiche le plus haut taux de fraude à la carte bancaire en Europe même si c'est au Royaume-Uni que le montant des pertes liées à ces fraudes est le plus élevé, indique jeudi une étude de l'éditeur de logiciels financiers Fico.

Selon cette étude qui repose sur les données du cabinet Euromonitor pour 2013, le montant des fraudes a atteint 1,55 milliard d'euros dans les 19 pays européens passés en revue (incluant la Russie).

C'est en France que le taux de fraudes (montant des pertes liées à la fraude rapporté au volume total des transactions) est le plus élevé, suivi par la Grèce et le Royaume-Uni.

L'étude relève toutefois que la France n'a subi qu'une légère augmentation de la fraude entre 2012 et 2013 (+1%) alors que le Royaume-Uni a vu le montant des pertes liées à la fraude bondir de 16%, pour atteindre 450 millions de livres, le niveau le plus élevé depuis 2008.

"Après avoir été un précurseur au niveau mondial et européen des dispositifs antifraudes particulièrement efficaces comme la carte à puce et le code PIN, la France doit aujourd'hui lutter contre le vol d'identité qui représente 66% des pertes dues à la fraude en 2013", note Fico.

Le vol d'identité inclut à la fois l'utilisation frauduleuse de données personnelles et le piratage des comptes bancaires. Parmi les autres formes de fraude, l'étude tient compte notamment du vol ou de la perte de la carte et de la contrefaçon.

Selon les données diffusées début juillet par l'Observatoire de la sécurité des cartes de paiement, le taux de fraude s'est élevé à 0,08% du montant des transactions effectuées en France pour un montant de pertes évalué à 469,9 millions d'euros.

Les pertes liées à la fraude au Royaume-Uni et en France représentent 62% du total des pertes des 19 pays européens étudiés par Fico, ce qui est largement dû à la plus forte utilisation des cartes bancaires dans ces deux pays.

Dix pays ont subi une augmentation de la fraude par rapport à 2012, avec de fortes augmentations en Norvège (+7,8%), en République Tchèque (+6,3%) et surtout en Russie (+28%).

Les neuf autres pays étudiés n'ont pas observé de fluctuation de la fraude et certains ont même vu leurs pertes diminuer (Espagne, Pays-Bas ou Allemagne).

sr/jbo/fpo/ial/fw

PLUS:hp