POLITIQUE

Dépenses inappropriées: le dossier de l'ex-PM albertaine Alison Redford transféré à la GRC

07/08/2014 01:36 EDT | Actualisé 07/10/2014 05:12 EDT
CP

« L'aura du pouvoir » de l'ex-première ministre albertaine et de son bureau explique en partie comment Alison Redford a pu faire autant de dépenses inappropriées, y compris pour des voyages non justifiés, conclut le rapport du vérificateur provincial dévoilé aujourd'hui.

Le document, dont Radio-Canada a obtenu la version préliminaire la semaine dernière, survient au lendemain de la renonciation d'Alison Redford à son poste de députée, elle qui avait déjà démissionné comme première ministre et chef du Parti progressiste-conservateur en mars, à la suite de controverses concernant ses dépenses et son style de gestion.

Dans la version préliminaire de son rapport, le vérificateur Merwan Saher révélait que de « faux passagers » avaient été inscrits sur au moins une dizaine de vols gouvernementaux, faisant en sorte que la première ministre de l'époque et son entourage étaient seuls à bord. Mme Redford et celui qui était son chef de cabinet, Farouk Adatia, ont nié avoir été au courant de cette pratique.

M. Saher a aussi conclu que Mme Redford a bénéficié d'un « avantage personnel » en amenant sa fille à bord de dizaines de vols d'avion gouvernemental.

Le premier ministre intérimaire Dave Hancock a annoncé qu'avec ce qu'il a vu dans le rapport final, il a décidé de demander, dès la publication du document jeudi, de transmettre l'affaire à la Gendarmerie royale du Canada.

Le ministère des Finances Doug Horner, qui supervise l'usage des avions du gouvernement, de même que le ministre de la Justice Jonathan Denis devraient commenter le rapport du vérificateur jeudi après-midi. Le ministre Horner n'a pas commenté publiquement les révélations du rapport depuis que Radio-Canada les a rapportées le 29 juillet.

INOLTRE SU HUFFPOST

Visite du penthouse commandé par Alison Redford