DIVERTISSEMENT

TIFF 2014 à Toronto : Binamé, Arcand, Dolan et Lafleur s'ajoutent au contingent québécois

06/08/2014 04:29 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT
Les Films Séville

MONTRÉAL - Charles Binamé, Denys Arcand, Xavier Dolan et Stéphane Lafleur s'ajoutent au fort contingent québécois du prochain Festival international du film de Toronto (TIFF), qui se tiendra au début septembre.

Ainsi, après avoir été un candidat sérieux à la prestigieuse Palme d'or au Festival de Cannes plus tôt cette année, «Mommy» de Xavier Dolan sera présenté au TIFF peu avant sa sortie en salles au Québec, prévue le 19 septembre. Cette histoire d'une veuve monoparentale qui hérite de la garde de son fils, mettant en vedette Anne Dorval, Antoine Olivier Pilon et Suzanne Clément, avait remporté à Cannes le Prix du jury, ex aequo avec «Adieu au langage» de Jean-Luc Godard — film qui sera aussi du TIFF.

Également présenté à Cannes, à la Quinzaine des réalisateurs, le film «Tu dors Nicole» de Stéphane Lafleur («Continental, un film sans fusil») y sera peu après sa sortie en salles au Québec le 22 août. Le cinéaste chevronné Denys Arcand offrira à Toronto «Le Règne de la beauté», son plus récent film, qui a reçu un accueil tiède au Québec.

Selon ce qui a été annoncé mercredi par les organisateurs du festival de Toronto, plusieurs cinéastes québécois et canadiens ont choisi le TIFF pour présenter leur film en première mondiale.

C'est le cas de Charles Binamé, qui dévoilera «The Elephant Song», adaptation au grand écran d'une pièce de Nicolas Billon — déjà présentée au Théâtre d'aujourd'hui à Montréal — sur un psychiatre empêtré dans l'univers de l'un de ses patients, avec à l'affiche Xavier Dolan, Bruce Greenwood et Catherine Keener.

Jacob Tierney («The Trotsky») y offrira également en première mondiale «Preggoland», présenté comme une comédie sur l'obsession d'avoir des enfants et sur ce que les gens sont prêts à faire pour appartenir à un groupe.

Du côté du documentaire, le réalisateur Harold Crooks («The Corporation», «Surviving Progress») présentera «The Price We Pay», abordant l'univers des paradis fiscaux, et la cinéaste abénaquise québécoise Alanis Obomsawin dévoilera «Trick or Treaty?», sur la quête de justice des Premières Nations au Canada.

Mathieu Denis, qui a coréalisé le film «Laurentie» avec Simon Lavoie, revient avec «Corbo», récit d'un jeune idéaliste de 16 ans qui joint le Front de libération du Québec (FLQ) dans les années 1960.

Maxime Giroux («Jo pour Jonathan») dévoilera «Félix et Meira», sur un francophone sans le sou dont le père fortuné est mourant, qui se lie à Meira, juive hassidique mariée et mère d’un enfant.

«L'amour au temps de la guerre civile» du réalisateur Rodrigue Jean, avec à l'affiche Alexandre Landry — qui incarnait le rôle de Martin dans le film «Gabrielle» de Louise Archambault — et «October Gale» de Ruba Nadda seront aussi au menu.

Selon ce qui avait été annoncé précédemment, les réalisateurs québécois Philippe Falardeau et Jean-Marc Vallée seront aussi de la partie. Philippe Falardeau débarquera dans la métropole canadienne avec son premier long métrage en langue anglaise, «The Good Lie», mettant en vedette l'actrice Reese Witherspoon dans le rôle d'une Américaine qui vient en aide à quatre réfugiés soudanais.

Reese Witherspoon joue également dans le nouveau film de Jean-Marc Vallée, «Wild», une adaptation du livre à succès de Cheryl Strayed.

Le TIFF aura lieu du 4 au 14 septembre.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?


INOLTRE SU HUFFPOST

Le TIFF 2014 en quelques films