DIVERTISSEMENT

Nouveau festival Grosse Lanterne : Manger de la musique en forêt

06/08/2014 03:27 EDT | Actualisé 06/08/2014 04:00 EDT
Courtoisie

La municipalité de canton de Béthanie, en Montérégie, verra naître en son sein un nouveau festival consacré à la musique et au « bon vivre ». Le samedi 9 août, une douzaine d’artistes et/ou groupes bien connus chez nous mettront de la vie sur un grand site boisé, traversé par la rivière Noire. Un des organisateurs, Mathieu Pontbriand, raconte.

Entre 14h et 3h du matin, Radio Radio, Dead Obies, Solids, Suuns, Alaclair Ensemble, Boogat, Le Trouble, Pierre Kwenders, The Posterz et Kenlo Craqnuques monteront sur l’une des deux scènes installées pour l’occasion. Outre les spectacles, deux DJ sets (dont Yes McCan) sont aussi prévus. Pour mettre au point la programmation, Pontbriand et ses acolytes se sont associés à Bonsound Concerts, branche du label montréalais Bonsound Records.

« Ça fait des années que je revire cette idée dans ma tête, explique Mathieu Pontbriand. Un jour, j’en ai parlé à mon partenaire d’aujourd’hui Enwar Outtas, qui connaissait Martin Bergeron, le propriétaire du terrain sur lequel on a développé le concept de La Grosse Lanterne. Il exploite l’endroit, situé à Béthanie, pour faire des événements grandeur nature (jeu de rôle dans laquelle chacun des participants incarne physiquement un personnage dans un univers fictif). Son truc s’appelle L’Atelier du loisir. Ça n’a rien à voir avec la musique, mais l’emplacement est cool. »

Comme l’expliquent les organisateurs, ces derniers veulent promouvoir la musique, les arts visuels, la gastronomie, l'écologie et le plein air. Sur place, on pourra donc acheter des produits locaux de la ferme et/ou du terroir à la Place du Marché. Des BBQ seront aussi mis à la disposition des festivaliers pour faire griller la viande ou encore le légume. En outre, ceux-ci pourront y boire certains alcools concoctés dans la région (dont la bière de la nouvelle Brasserie West Shefford).

Il sera également possible de dormir sous la tente (elle n’est pas fournie par le festival!) sur un terrain aménagé le long de la rivière. Une équipe de cuisiniers a également été engagée pour offrir de la bouffe variée durant la journée.

Un festival autrement

« Je voulais faire quelque chose de différent. Je fais la tournée des festivals chaque année pour mon travail (il est directeur de tournée en musique, entre autres avec Daniel Bélanger). Oui, un événement en nature, oui du camping, mais je voulais proposer une programmation différente de Woodstock en Beauce, par exemple. Quelque chose qui mélange l’indie rock, le hip-hop, l’électro… Ce sera certainement une soirée magique, que l’on a imaginée dans le respect de l’environnement. On veut laisser la plus petite empreinte écologique possible. »

Ils ont donc trimé dur pour enjoliver un site unique tout en respectant faune, flore et habitants du coin. Aux dires de Pontbriand, les défis étaient nombreux afin d’aménager le site et de s’assurer qu’un minimum de services sera offert (toilettes, eau potable, électricité). Son équipe a également inventé tout un réseau de guirlandes (une grande quantité de grosses boîtes de tomates en métal ont été coupées, peintes et décorées) de lumières D.E.L. en plus d’une flottille de pancartes et d’affiches.

Une très grosse lanterne a par ailleurs été conçue afin d’illuminer une section de la forêt.

« On veut créer un microfestival, affirme Pontbriand. Pour les premières années, on veut faire simple, mais bien et beau, poursuit-il. Notre but est de partager de la musique que l’on apprécie tout en faisant en sorte que les gens s’amusent. Je veux que les participants puissent vivre une expérience mémorable. C’est un concept que j’ai imaginé implanter ailleurs au Québec. La Grosse Lanterne est exportable. Elle pourrait voyager. On verra. »

« L’idée est de bien manger, profiter de la nature tout en consommant de la bonne musique », conclut-il.

Beau temps, mauvais temps, La Grosse Lanterne éclairera les amateurs de musique et de plein air.

Le site peut accueillir un maximum de 1500 « Lanterneux ».

Pour obtenir plus d’information ou encore acheter des billets, on peut visiter le site internet grosselanterne.com

L’admission est de 59 dollars. Planter sa tente vous coûtera 20 $ supplémentaires.

À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Le guide 2014 des festivals de musique estivaux


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?