NOUVELLES

Libre-échange avec l'UE : le Mercosur est prêt, réticences en Europe (Rousseff)

06/08/2014 03:13 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

La présidente brésilienne, Dilma Rousseff, a déclaré mercredi que la liste des propositions du Mercosur pour un accord de libre-échange avec l'Union européenne était prête mais pas celle de l'Europe où des pays résistent, comme la France et l'Irlande.

Les progrès dans les négociations dépendent d'un échange d'offres qui aurait dû avoir lieu en décembre dernier mais a pris du retard.

"Après beaucoup d'efforts, nous avons mis sur pied une proposition du Mercosur", a souligné Mme Rousseff dans un discours à la Confédération brésilienne de l'agriculture (CNA).

La chef de l'Etat a ajouté que le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, en visite au Brésil le 18 juillet, "avait dit qu'il faudrait encore deux mois pour faire connaître la proposition européenne".

Mme Rousseff a également dit qu'il y avait des "réticences au sein de l'Union européenne (UE) envers toute proposition d'accord commercial" car on fait encore le lien entre ce type d'accord et la crise économique. Elle a cité la France et l'Irlande comme étant les pays les plus réfractaires.

Après une suspension de six ans, l'UE et le Mercosur ont repris leurs négociations en 2010 pour arriver à un accord commercial.

Du côté du Mercosur, négocient l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay, tandis que le Venezuela, qui fait partie de l'organisation économique depuis un an, ne participe pas aux négociations.

ym/cdo/ka/bds

PLUS:hp