NOUVELLES

Le pétrole rebondit timidement en Asie

06/08/2014 11:22 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

Les cours du pétrole rebondissaient timidement jeudi en Asie après avoir atteint la veille leur plus bas niveau depuis six mois sous l'effet de ventes massives.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre s'appréciait de neuf cents, à 97,01 dollars, le Brent de la mer du Nord a même échéance prenant 13 cents, à 104,72 dollars.

"Les craintes que les crises au Proche-Orient et en Ukraine perturbent les approvisionnements se sont estompées, ajoutant à la pression baissière", relevait Sanjeev Gupta du cabinet EY.

Les cours étaient également freinés par des inquiétudes sur la demande aux Etats-Unis, première économie mondiale et premier consommateur mondial d'or noir, après l'été et la saison des départs en vacances.

Selon le rapport hebdomadaire publié mercredi par le département américain de l'Energie, les stocks de brut ont reculé de 1,8 million de barils la semaine dernière, une baisse conforme aux attentes et s'ajoutant à la diminution de 20 millions de barils enregistrée au cours des cinq semaines précédentes.

Alors que les investisseurs s'inquiétaient depuis plusieurs séances de signes reflétant une faible demande en essence, les réserves de ce produit raffiné ont elles diminué de 4,4 millions de barils.

Le marché guette par ailleurs les réunions de la Banque centrale européenne et de la Banque d'Angleterre de jeudi même si ni l'une ni l'autre ne devrait changer significativement de cap monétaire, selon Desmond Chua chez CMC Markets.

Mercredi, le "light sweet crude" avait perdu 46 cents sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) pour s'établir à 96,92 dollars, un cours de clôture plus atteint depuis le 3 février.

A Londres, le Brent avait terminé à 104,59 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en repli de 2 cents.

bjp/lto/gab/mpd

PLUS:hp