NOUVELLES

Hausse des tarifs d'électricité : Hydro-Québec ment, croient des défenseurs de l'éolien

06/08/2014 07:37 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT
Agence QMI

Des défenseurs de l'énergie éolienne affirment qu'il est faux de prétendre que leur industrie est responsable de l'augmentation des tarifs d'électricité proposée par Hydro-Québec. Certains prétendent que la société d'État ment en faisant croire aux consommateurs québécois que les deux tiers de la hausse tarifaire prévue est attribuable au développement de parcs éoliens.

Hydro-Québec a demandé à la Régie de l'énergie de lui accorder une hausse de 3,9 % de ses tarifs résidentiels. Cette hausse entrerait en vigueur le 1er avril 2015. La société d'État justifie plus de la moitié de la hausse demandée par le coût des nouveaux approvisionnements, principalement éoliens.

Pour Michel Lagacé, président de la Conférence régionale des élus du Bas-Saint-Larent et président de l'Alliance éolienne de l'Est, Hydro-Québec désinforme le public. « 2,7% de la somme totale des mégawatts proposés au Québec seraient responsables de plus de 50% de l'augmentation des coûts? Hydro-Québec perdure dans le mensonge », lance-t-il.

L'Alliance éolienne de l'Est est un regroupement entre Énergie éolienne Bas-Saint-Laurent, une société composée des 8 MRC de la région et de la Première Nation Malécite de Viger, et avec la Régie intermunicipale de l'énergie Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Cette union a pour objectif de réaliser davantage de projets éoliens communautaires. Le regroupement agira aussi de concert avec des entreprises privées, mais détiendra toujours au moins 50 % des parts d'un projet afin de garder un pouvoir de négociation.

Le chercheur en énergie éolienne à l'Université du Québec à Rimouski, Jean-Louis Chaumel, estime également qu'il est faux d'attribuer une grande partie de l'augmentation des tarifs à la seule industrie éolienne.

« Les nouvelles centrales coûtent plus cher que ne coûtaient les anciennes », affirme-t-il. Le chercheur évoque aussi la centrale au gaz de Bécancour qui, dit-il, « est une énorme bâtisse paralysée puisqu'elle ne sert plus. Pourtant, elle est toute neuve et Hydro-Québec est obligée de payer des pénalités à l'exploitant ».

L'industrie éolienne a permis de créer quelque 5000 emplois dans l'Est du Québec.

Si la demande d'Hydro-Québec est acceptée, la hausse représentera 2,02$ par mois pour un logement, 5,14$ pour une petite maison, 7,33$ pour une maison moyenne, et 9,46$ pour une grande maison.

INOLTRE SU HUFFPOST

Hydro-Québec