NOUVELLES

Les exportations canadiennes de marchandises ont augmenté en juin

06/08/2014 12:41 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT
Shutterstock

OTTAWA - Le Canada a enregistré un solide excédent commercial en juin, alors que ses exportations ont atteint un sommet sans précédent grâce au secteur de l'énergie.

Statistique Canada a indiqué mercredi que l'excédent commercial du Canada avec le monde avait atteint 1,9 milliard $ en juin, en hausse par rapport à celui de 576 millions $ du mois de mai, revu à la hausse. Ce résultat est largement supérieur au déficit de 150 millions $ auquel s'attendaient les économistes.

«Le grand retour à un excédent commercial, le quatrième pour les cinq derniers mois, constitue certainement une bonne nouvelle, et il représente le deuxième excédent trimestriel consécutif après deux années de déficits», a affirmé Benjamin Reitzes, économiste principal de BMO Marchés des capitaux.

«Il semble que le commerce va alimenter la croissance (économique) davantage que prévu au deuxième trimestre», a-t-il ajouté.

Les exportations canadiennes de marchandises ont augmenté de 1,1 pour cent en juin, à un record de 45,2 milliards $.

Parmi les secteurs ayant enregistré de solides performances figurent celui de l'énergie, les exportations de produits énergétiques ayant augmenté de 2,5 pour cent pour atteindre 11,9 milliards $. Les exportations de pétrole brut et pétrole brut bitumineux ont avancé de 2,8 pour cent pour atteindre un sommet inégalé de 8,9 milliards $, alors que les prix ont progressé de 2,2 pour cent.

Le secteur minier a également largement contribué à l'excédent commercial de juin. Les exportations de produits en métal et produits minéraux non métalliques ont augmenté de 9,7 pour cent, à 4,8 milliards $, alors que les volumes ont progressé de 10,2 pour cent.

Les exportations de biens de consommation ont augmenté de 8,3 pour cent, à 5,1 milliards $, en raison de volumes plus élevés.

La situation du Canada s'est améliorée en matière de commerce international en dépit d'une performance décevante du secteur de l'automobile.

Les exportations de véhicules automobiles et pièces pour véhicule automobile ont diminué de 6,3 pour cent en juin, à 6,2 milliards $, après avoir enregistré quatre hausses mensuelles consécutives.

«La diminution notée en juin s'expliquait surtout par le recul des exportations d'automobiles et camions légers, qui ont connu une baisse de 8,8 pour cent pour s'établir à 4,1 milliards $», a indiqué Statistique Canada.

Les importations ont diminué de 1,8 pour cent en juin.

Les importations de minerais et minéraux non métalliques ont reculé de 25,3 pour cent, à 752 millions $.

Des reculs ont également été constatés du côté des importations de matériel et pièces électroniques et électriques, en baisse de 4,5 pour cent, ainsi que des véhicules automobiles et pièces pour véhicule automobile, en chute de 2,5 pour cent, à 7,6 milliards $.

Les exportations vers les États-Unis sont demeurées inchangées à 34,1 milliards $ en juin, alors que les importations ont progressé de 1,5 pour cent pour atteindre 29,1 milliards $, un record.

Les exportations vers des pays autres que les États-Unis ont augmenté de 4,8 pour cent pour atteindre 11,1 milliards $, l'Union européenne en tête, tandis que les importations ont diminué de 7,8 pour cent, à 14,3 milliards $.

INOLTRE SU HUFFPOST

Chômage au Canada: classement par province