NOUVELLES

Arabie: interdiction d'épouser une Bangladaise, Pakistanaise, Birmane ou Tchadienne

06/08/2014 01:27 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT

L'Arabie saoudite a encore renforcé les restrictions pour épouser une étrangère, interdisant à ses citoyens tout mariage avec une Bangladaise, une Pakistanaise, une Birmane ou une Tchadienne, selon un journal local.

Ces quatre communautés dépassent chacune les 500.000 habitants dans le royaume, précise le journal Makkah en citant des statistiques non officielles, laissant entendre que cette forte représentation pourrait être à l'origine de l'interdiction.

Ces nouvelles restrictions sont stipulées dans les formulaires que tout Saoudien désirant épouser une femme d'une autre nationalité doit présenter pour obtenir l'autorisation, selon Makkah.

D'autres conditions viennent compliquer la vie des Saoudiens souhaitant épouser une étrangère, dans ce riche pays pétrolier où les étrangers représentent déjà 30% des quelque 27 millions d'habitants.

Ils doivent être âgés de plus de 25 ans, et s'ils sont déjà mariés -- la loi saoudienne autorisant comme la loi islamique jusqu'à quatre épouses --, ils doivent prouver que leur première femme souffre d'un cancer, d'un handicap ou d'infertilité.

Le journal ne précise pas si l'interdiction liée aux quatre pays s'applique aussi aux Saoudiennes, mais les restrictions qui leur sont imposées rendent déjà quasi-impossible tout mariage avec un étranger.

str-ak/fcc/cco

PLUS:hp