POLITIQUE

En Alberta, Alison Redford admet ses erreurs et quitte son siège de députée

06/08/2014 07:57 EDT | Actualisé 06/10/2014 05:12 EDT
Getty
Alison Redford, premier of Canada's Alberta province, speaks during an interview in New York, U.S., on Tuesday, Nov. 15, 2011. Redford told reporters in Washington yesterday she doesn't have 'any reason' to believe the U.S. government's review of the Keystone XL pipeline will lead to an 'adverse' outcome. Photographer: Stephen Yang/Bloomberg via Getty Images

CALGARY - L'ancienne première ministre de l'Alberta Alison Redford a décidé de démissionner immédiatement de son poste de députée de Calgary-Elbow à l'Assemblée législative.

Dans un texte d'opinion écrit pour Postmedia News, Mme Redford admet que des erreurs ont été commises et elle dit accepter la responsabilité de toutes les décisions qu'elle a prises.

Alison Redford avait démissionné de ses fonctions de première ministre en mars après avoir fait face à de la grogne au sein de son caucus.

Des critiques ont été formulées sur son style de direction et concernant un voyage 45 000 $ en Afrique du Sud effectué pour les funérailles de Nelson Mandela.

À VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST:

Les transfuges fédéraux