NOUVELLES

Lunetterie New Look achète la bannière Greiche & Scaff pour près de 18 millions $

05/08/2014 04:42 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT
Sebastien RABANY via Getty Images

MONTRÉAL - Lunetterie New Look (TSX:BCI) renforcera sa présence au Québec puisque l'entreprise mettra la main sur la bannière Greiche & Scaff, détenue par Optic Direct, pour un montant de 17,75 millions $.

La transaction, annoncée mardi après la fermeture des marchés, comprend 49 magasins au Québec, dont 42 dans la grande région métropolitaine, ainsi qu'un laboratoire de fabrication de lentilles situé dans la métropole.

Le chiffre d'affaires des activités acquises était évalué, pour la période de 12 mois terminée le 31 mars, à approximativement 30,7 millions $.

«Nous poursuivrons l'exploitation de la bannière de la bannière Greiche & Scaff en tant que réseau distinct à l'intérieur du groupe New Look/Vogue Optical», a souligné le président de New Look, Martial Gagné.

En novembre dernier, Lunetterie New Look avait mis la main sur Vogue Optical pour 73,4 millions $, ce qui a permis à la principale enseigne de l'optique au Québec de mettre le pied dans l'est du pays, en Nouvelle-Écosse, au Nouveau-Brunswick, à Terre-Neuve-et-Labrador et à l'Île-du-Prince-Édouard.

En date du 31 juillet dernier, l'entreprise québécoise exploitait un réseau de 141 succursales sous les bannières New Look et Vogue Optical, en plus de deux laboratoires.

Selon le vice-président du conseil de New Look, la nouvelle acquisition cadre dans la stratégie de consolidation de la société montréalaise.

«Nous renforçons notre présence au Québec (...) par l'acquisition d'une bannière déjà bien établie et respectée dans le marché de l'optique et nous réalisons d'importants gains d'efficacité d'exploitation», a-t-il observé.

New Look a par ailleurs dévoilé un bénéfice net de 3,1 millions $ au deuxième trimestre terminé le 28 juin, ou 24 cents par action, en hausse de 14,4 pour cent par rapport à 2,7 millions $, ou 26 cents par action, à la même période l'an dernier.

Cette progression des profits reflète notamment l'ajout des 65 magasins de Vogue Optical dans le giron de Lunetterie New Look.

L'entreprise attribue cependant le recul du bénéfice net par action à l'impact des frais de développement pour des acquisitions futures ainsi que l'émission de 2,2 millions d'actions en décembre 2013 pour financer l'acquisition de Vogue.

L'intégration de Vogue a également permis à l'entreprise québécoise d'atteindre un record en ce qui a trait à son chiffre d'affaires, qui a atteint 35,1 millions $, en progression de 47 pour cent comparativement au deuxième trimestre de 2013.

«Au cours du trimestre, l'intégration de Vogue s'est déroulée comme prévu par le partage des meilleures pratiques et la consolidation du pouvoir d'achat des deux sociétés», a observé M. Amiel.

Sur une base ajustée, le bénéfice s'est établi à 3,5 millions $, ou 27 cents par action, comparativement à 2,8 millions $, ou 26 cents par action, pour la période correspondante l'an dernier.

Les ventes des magasins ouverts depuis un an ont cependant fléchi de 3,2 pour cent par rapport au deuxième trimestre de 2013.

À la Bourse de Toronto, l'action de Lunetterie New Look est demeurée inchangée mardi, à 20,82 $.