NOUVELLES

Glissement de terrain au Népal: la pluie force les secours à interrompre les recherches

05/08/2014 11:15 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

De fortes pluies sur le nord-est du Népal ont obligé les secouristes à interrompre leurs recherches des corps ensevelis sous des tonnes de boue après le glissement de terrain meurtrier survenu samedi à l'aube, a annoncé la police locale.

Les corps de 34 personnes, dont sept enfants, ont été extraits des décombres après le glissement de terrain provoqué par les pluies de mousson, qui a ravagé plusieurs hameaux le long d'un cours d'eau dans le district de Sindhupalchok (nord).

Témoins et responsables ont indiqué qu'au moins 130 personnes restaient portées disparues, mais les mauvaises conditions climatiques ont contraint les sauveteurs, qui utilisaient des bulldozers et des pelleteuses, à suspendre leurs tentatives pour les retrouver.

"Nous n'avons pas pu trouver de corps aujourd'hui. La pluie nous a fait stopper nos opérations de recherche", a déclaré à l'AFP Subodh Ghimire, chef de la police régionale.

"La pluie a rendu le travail encore plus difficile" et a renforcé la menace d'une crue de la rivière Sunkoshi, dont le cours a été entravé par les décombres du glissement de terrain, a-t-il ajouté. Cette retenue a créé un lac artificiel qui menace de se déverser en cas de rupture du barrage.

En aval, l'Inde voisine a évacué des milliers d'habitants de l'État de Bihar (nord-est), redoutant que des crues subites inondent les villages riverains.

Un autre glissement de terrain s'est produit tôt lundi dans le nord-est du Népal, faisant six morts et quatre disparus, selon les autorités locales.

Par ailleurs, 143 corps ont été retrouvés après le glissement de terrain qui a détruit un village de l'État indien de Maharashtra (centre-ouest) le 30 juillet.

pma-pm-amu/tha/jg/gbh/ml

PLUS:hp