NOUVELLES

Gaza: l'UNRWA a besoin de 187 M de dollars pour aider 250.000 déplacés

05/08/2014 11:16 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

Le chef de l'agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA) a dit avoir besoin mardi de 187 millions de dollars pour venir en aide aux 250.000 personnes déplacées dans la bande de Gaza en raison du conflit avec Israël.

Un cessez-le-feu accepté par Israël et le mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans l'enclave, est entré en vigueur mardi à 08H00 (05H00 GMT), a priori pour 72 heures. Des discussions doivent à présent s'ouvrir pour une paix plus durable.

Il fait suite à quatre semaines de bombardements israéliens sur la bande de Gaza, un territoire de 41 kilomètres de long sur 12 de large au maximum, où habitent 1,8 million de personnes.

La trêve est un "développement bienvenu" mais "ce n'est pas la fin de l'histoire, ou la fin des besoins", a déclaré Pierre Krähenbühl lors d'une conférence de presse à Amman.

"Parmi les gens qui quittent les abris pour retourner chez eux, nombre d'entre eux ne retrouveront pas de maisons", a-t-il dit.

"L'UNRWA a maintenant besoin de 187 millions de dollars (environ 140 millions d'euros) pour apporter l'aide d'urgence" dont ont besoin "jusqu'à 250.000 personnes qui ont été déplacées", a-t-il ajouté.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a de son côté estimé mardi que 48 millions de dollars (36 millions d'euros) étaient nécessaires pour ses activités humanitaires à Gaza.

M. Krähenbühl a également réitéré sa condamnation des bombardements israéliens sur des écoles de la bande de Gaza gérées par l'UNRWA. "C'est une grave violation du droit international", a-t-il déclaré, ajoutant que l'agence avait demandé une enquête.

Au total, 97 installations de l'UNRWA ont été endommagées pendant la guerre à Gaza, dont des centres de santé, des centres de distribution et des écoles, dont certaines servent d'abri humanitaire pour les déplacés.

Le conflit, qui a débuté le 8 juillet, a tué plus de 1.850 Palestiniens, dont une majorité de civils. Côté israélien, 64 soldats ont péri ainsi que trois civils.

La guerre a causé entre 4 et 6 milliards de dollars (entre environ 3 et 4,4 milliards d'euros) de dégâts directs, mais l'addition pourrait être bien plus salée, a prévenu mardi le vice-ministre palestinien de l'Economie Tayssir Amro.

msh/emb/vl

PLUS:hp