NOUVELLES

Gaza: la Jordanie propose un projet de résolution aux Nations unies pour un cessez-le-feu permanent

05/08/2014 08:33 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT
MAHMUD HAMS via Getty Images
Palestinians carry their possessions as they walk on the rubble of buildings destroyed during the Israeli military offensive, close to the Rafah refugee camp, in southern Gaza Strip, on August 4, 2014. Civil defence workers and medics are searching the neighborhood looking for victims of the ongoing Israeli military operation which has killed some 1,829 Palestinians, mainly civilians. AFP PHOTO / MAHMUD HAMS (Photo credit should read MAHMUD HAMS/AFP/Getty Images)

La Jordanie a fait circuler une résolution des Nations unies révisée, mardi, appelant à un cessez-le-feu permanent dans la bande de Gaza et condamnant «toute la violence et les hostilités contre les civils».

La nouvelle ambassadrice de la Jordanie aux Nations unies, Dina Kawar, a affirmé que le projet de résolution, soutenu par les Palestiniens et les pays arabes, avait été soumis au Conseil de sécurité dans une forme pouvant faire l'objet d'un vote.

Mme Kawar a indiqué que la Jordanie était très satisfaite du cessez-le-feu de 72 heures annoncé tard lundi, et que l'objectif principal de la résolution était de rendre permanente la cessation des hostilités et de mener à la reprise des négociations israélo-palestiniennes et à la reconstruction de la bande de Gaza.

Elle a dit espérer un vote d'ici les deux prochains jours.

L'ambassadeur du Royaume-Uni aux Nations unies, Mark Lyall Grant, a indiqué que les représentants au Conseil de sécurité se réuniraient mercredi matin pour discuter du nouveau projet de résolution.

La résolution révisée risque d'être accueillie froidement par les États-Unis, plus proche allié d'Israël et membre avec un droit de veto, particulièrement parce qu'elle ne fait pas mention du Hamas ou de ses tirs de roquettes contre Israël.

Le projet de résolution exhorte à appuyer l'initiative égyptienne de cessez-le-feu, appelle à la «réouverture soutenue» des postes frontaliers dans la bande de Gaza, et appelle les Nations unies à établir un «mécanisme» pour surveiller l'implantation d'un accord de cessez-le-feu et pour signaler toute violation.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST

Des Palestiniens fuient les attaques d'Israël