NOUVELLES

Azerbaïdjan: le mari d'une militante des droits de l'Homme arrêté à son tour

05/08/2014 09:29 EDT | Actualisé 05/10/2014 05:12 EDT

Le mari d'une militante des droits de l'Homme azerbaïdjanaise, Leyla Yunus, arrêtée la semaine dernière et accusée d'espionnage au profit de l'Arménie, a été arrêté à son tour mardi, a indiqué le parquet général d'Azerbaïdjan.

Un tribunal de Bakou, la capitale de l'Azerbaïdjan, a ordonné d'arrêter Arif Yunus, 59 ans, inculpé avec son épouse de "trahison et de fraude fiscale", a précisé le parquet dans un communiqué.

Analyste politique réputé, Arif Yunus, qui restait jusqu'ici en liberté surveillée en raison de son état de santé, "quittait à plusieurs reprises sans autorisation de la police le quartier où il réside et rencontrait des personnes impliquées dans son affaire", explique le communiqué.

"M. Yunus a été placé en détention pour trois mois", selon son avocat Khalid Bagirov.

"Il a été arrêté en allant visiter son épouse Leyla Yunus emprisonnée", a-t-il indiqué à l'AFP.

Directrice de l'Institut pour la paix et la démocratie, Leyla Yunus, décorée de la Légion d'honneur française, a été arrêtée mercredi dernier à son domicile à Bakou.

La justice l'accuse notamment d'espionnage et de tentative de "propagande visant à faire reconnaître le régime du Nagorny Karabakh", une région séparatiste azerbaïdjanaise, disputée par l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

Son mari Yunus est visé par des accusations similaires.

Leyla Yunus milite depuis plusieurs années en faveur de la réconciliation entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sur le statut du Nagorny-Karabakh.

Cette région peuplée majoritairement d'Arméniens a été l'enjeu d'une guerre qui a fait 30.000 morts et des centaines de milliers de réfugiés entre 1988 et 1994.

Mais toute contestation publique du régime du président azerbaïdjanais Ilham Aliev, 52 ans, provoque aussitôt, selon les ONG, une réaction sévère des autorités dans cette ancienne république soviétique riche en pétrole.

eg-mp/pop/ml

PLUS:hp