NOUVELLES

Le Conseil de sécurité soutient l'armée et le gouvernement libanais

04/08/2014 05:27 EDT | Actualisé 04/10/2014 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné lundi les attaques menées par des "groupes extrémistes" contre l'armée libanaise dans la région d'Aarsal et a exprimé son soutien "aux efforts des forces armées libanaises pour lutter contre le terrorisme".

Dans une déclaration unanime, les 15 pays membres du Conseil réaffirment aussi leur "plein soutien au gouvernement libanais" et demandent au Parlement de "faire en sorte que les élections présidentielles se tiennent sans délai supplémentaire".

Ils invitent "toutes les parties libanaises à préserver l'unité nationale face aux tentatives pour déstabiliser" le pays. Ils soulignent l'importance pour tous les Libanais de "respecter la politique du Liban de dissociation" d'avec le conflit en Syrie et de "s'abstenir de toute implication dans la crise syrienne".

Le Liban, profondément divisé sur la guerre en Syrie, est désormais happé par ce conflit avec le combat de son armée contre les jihadistes ayant pris le contrôle d'une ville dans l'est du pays en tuant seize soldats.

L'armée libanaise tirait lundi au canon sur les jihadistes camouflés dans les collines surplombant Aarsal, une localité sunnite entourée d'agglomérations chiites, à 130 km au nord-est de Beyrouth.

Seize militaires, dont deux officiers, ont été tués ainsi que des dizaines d'hommes armés dans les combats qui ont débuté samedi après l'arrestation d'Imad Ahmad Jomaa, un chef du Front al-Nosra, branche syrienne d'al-Qaïda, selon une source militaire.

avz/bdx

PLUS:hp