BIEN-ÊTRE

Duncan le chien à deux pattes ne laisse pas son handicap le ralentir (VIDÉO)

04/08/2014 08:23 EDT | Actualisé 04/08/2014 08:25 EDT

Duncan Lou Who est une machine à courir qui ne manque pas d’attirer les regards là où il passe. Et il continue de gagner de la rapidité.

Dans une vidéo publiée mardi dernier sur YouTube, le jeune boxer de neuf mois nous montre qu’il n’est pas si différent d’un chien à quatre pattes.

«Plusieurs personnes essaient parfois de glisser un mot [sur son handicap] en disant "Oh mon dieu, il n’a que -" et je leur dis "Chut. Il ne le sait pas"», dit la propriétaire du chien, Amanda Giese, dans la vidéo.

Amanda Giese et son partenaire Gary Walters ont adopté Duncan d’un éleveur après qu’un ami de son refuge pour animaux sans but lucratif, Panda Paws Rescue, l’ait aperçu au Colorado et ait demandé au couple s’ils pouvaient le prendre.

«Nous ne l’avions même pas encore vu et nous ne savions pas à quoi il ressemblait», explique la propriétaire.

Duncan est né avec des malformations graves à son bassin et à ses pattes arrières. À deux mois, les os dans ses pattes avaient fusionné et la chirurgie correctrice n’était pas une option.

Après l’adoption, Amanda Giese et Gary Walters ont eu un choix à faire : l’euthanasie ou l’amputation de ses deux pattes. Ils ont choisi la seconde option.

«Tout ce qu’il fait, il a dû l’apprendre à la dure», explique Amanda Giese.

Duncan a d’abord fait parler de lui l’année dernière lorsqu’une vidéo GoPro de lui, courant tout joyeusement sur une plage de l’Oregon, est devenue virale.

Maintenant, six mois plus tard, avec des muscles plus forts et l’utilisation occasionnelle de bandages athlétiques et de rembourrage autour de sa queue pour l’aider à garder son style de vie actif, rien n’empêche Duncan de profiter pleinement de la vie.

«La vie, c’est 10% ce qui vous arrive et 90% comment vous y réagissez», dit Amanda Giese.

Retrouvez les articles du HuffPost Art de vivre sur notre page Facebook.


INOLTRE SU HUFFPOST

«Wet dog» de Sophie Gamand