NOUVELLES

Un séisme fait au moins 175 morts dans le sud-ouest de la Chine

03/08/2014 12:24 EDT | Actualisé 03/10/2014 05:12 EDT

Un fort séisme, de magnitude 6,1, s'est produit dimanche dans une région montagneuse du sud-ouest de la Chine, faisant au moins 175 morts, 181 disparus et 1.400 blessés, selon les médias officiels, ainsi que de très importants dégâts matériels.

Le tremblement de terre a eu lieu à 16h30 (08h30 GMT) dans le nord-est de la province du Yunnan, avec un épicentre situé à une profondeur d'environ 10 km, selon l'institut américain de géophysique USGS.

"De nombreux bâtiments sont endommagés, nous sommes toujours en train de rassembler des indications sur les morts et les blessés", a déclaré à l'agence de presse Chine nouvelle un responsable de la petite ville de Longtoushan, située à l'aplomb de l'épicentre.

Des clichés, postés sur le réseau social Weibo par un internaute disant habiter Longtoushan, montraient un immeuble de cinq niveaux à la façade éventrée, des voitures aux capots défoncés par les briques d'un mur écroulé, des hommes examinant les décombres d'une petite habitation.

"Au moins 175 personnes ont été tuées et 181 autres sont portées disparues", a annoncé l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

La zone la plus touchée a été le district de Ludian, où se trouvait l'épicentre, avec 122 morts, 180 disparus et 1.300 blessés, et il y a eu au moins 53 morts dans les districts voisins, a indiqué l'agence, citant des chiffres des autorités provinciales.

De nombreux immeubles résidentiels, de construction ancienne, n'ont pas résisté au séisme.

"Des murs de nombreux bâtiments se sont écroulés, et des conduites d'eau se sont rompues. L'électricité s'est arrêtée", a indiqué sur Weibo un autre internaute déclarant habiter le district de Ludian.

Son message était accompagné de photographies de murs lézardés et de rues jonchées de briques, de poussière et d'autres débris de matériaux de construction.

L'USGS avait averti, peu après le tremblement de terre, que la population résidant dans la région "vivait, dans l'ensemble, dans des bâtiments extrêmement vulnérables aux secousses sismiques".

- "Champ de bataille" -

Plus de 12.000 foyers se sont effondrés, et quelque 30.000 étaient endommagés, a annoncé le gouvernement local de Ludian, alors que se poursuivaient les opérations de secours et de recherches.

"Les rues ressemblent à un champ de bataille. (...) Je n'ai jamais ressenti de pareilles secousses auparavant. Tout ce que je peux voir maintenant n'est que ruines", s'est désolée Ma Liya, une résidente de Ludian citée par Chine nouvelle.

Diffusées par CCTV, des vidéos tournées dans le district de Ludian montraient des habitants vivement inquiétés par les secousses, sortant précipitamment d'immeubles de quelques étages et se regroupant dans la rue.

La fourniture d'électricité et les moyens de communication étaient très sévèrement entravés, ont rapporté les médias chinois, notant que même les réseaux de téléphonie mobile étaient affectés.

Plus de 300 pompiers et membres des forces de sécurité publique ont été dépêchés sur place par la préfecture de Zhaotong, a ajouté la télévision publique CCTV.

Les médias officiels ont annoncé dans la soirée que 2.500 militaires étaient aussi envoyés sur place.

Près de 400 secouristes ont par ailleurs été mobilisés par les autorités provinciales, mais pourraient voir leur tâche compliquée par des problèmes d'accessibilité: la route menant à Longtoushan avait été endommagée par un glissement de terrain survenu avant le séisme.

Les autorités civiles ont par ailleurs préparé quelque 2.000 tentes, 3.000 lits pliants, 3.000 couvertures et autant de manteaux à envoyer dans les zones sinistrés, a indiqué Chine nouvelle.

Le district de Ludian compte près de 266.000 habitants.

Les confins montagneux entre les provinces du Yunnan, du Sichuan et du Guizhou, difficiles d'accès, ont déjà connu plusieurs graves épisodes sismiques au cours des dernières décennies.

En 1974, un tremblement de terre de magnitude 6,8 dans la même zone avait tué plus de 1.500 personnes.

En septembre 2012, 80 personnes avaient trouvé la mort suite à deux secousses sismiques consécutives dans les mêmes territoires montagneux de la préfecture de Zhaotong, entre Yunnan et Guizhou.

Par ailleurs, le Sichuan voisin, l'une des provinces les plus peuplées de Chine, avait enregistré en mai 2008 un séisme dévastateur de magnitude 8,0, qui avait fait 87.000 morts et disparus.

jug-jom/plh

PLUS:hp