NOUVELLES

Azerbaïdjan: un défenseur des droits de l'Homme arrêté pour évasion fiscale

03/08/2014 08:25 EDT | Actualisé 03/10/2014 05:12 EDT

Un défenseur des droits de l'Homme azerbaïdjanais, Intigam Aliev, a été arrêté et inculpé d'évasion fiscale, sur fond de multiplication des poursuites visant les opposants au régime, a indiqué vendredi l'avocat du militant.

Intigam Aliev, 51 ans, militant de l'association Legal Education Society, est accusé d'évasion fiscale, de création illégale d'entreprises et d'abus de pouvoir.

Sur décision d'un tribunal, le militant a été placé en détention préventive pour trois mois, en attendant son procès.

Son domicile a été fouillé vendredi par la police, qui a confisqué son ordinateur ainsi que trois couteaux, a indiqué son avocat Anar Gasimli.

"Intigam Aliev considère que c'est son activité de militant pour les droits de l'Homme, qui l'a mené à rédiger des appels à la Cour européenne des droits de l'Homme, et le fait qu'il a dénoncé la corruption (en Azerbaïdjan) qui sont à l'origine de son arrestation", a-t-il expliqué.

Le militant avait reçu l'année dernière un prix décerné chaque année par l'ONG tchèque People in Need, qui avait salué son "courage et son engagement exceptionnel pour défendre les personnes persécutées".

Cette arrestation intervient quelques jours après celle de la militante des droits de l'Homme Leyla Yunus, accusée d'espionnage au profit de l'Arménie, et celle de son mari.

L'Azerbaïdjan, petit pays du Caucase riche en hydrocarbures, est régulièrement critiqué par les ONG locales et internationales, qui dénoncent un renforcement de la répression contre l'opposition depuis la réélection du président Ilham Aliev l'année dernière.

eg-all/gbh

PLUS:hp