NOUVELLES

Le Suisse Yvan Bourgnon fait naufrage au Sri Lanka

01/08/2014 12:54 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT

Le Suisse Yvan Bourgnon, lancé dans un inédit et périlleux tour du monde en multicoque de sport, a perdu son bateau vendredi en arrivant au Sri Lanka mais affirme vouloir poursuivre sa circumnavigation avec un autre catamaran.

A l'approche du port de Galle, où il prévoyait d'accoster, Bourgnon avait activé le pilote automatique afin de dormir quelques minutes, cap au large. Le pilote s'est désactivé accidentellement et le navigateur s'est réveillé au milieu d'un spot de surf, avec des vagues gigantesques s'écrasant sur les rochers.

Ejecté de son catamaran, Bourgnon s'en est sorti miraculeusement mais le bateau est complètement détruit.

Depuis son départ le 12 juillet de Bali en direction des Maldives, les conditions de navigation avaient d'abord été favorables, jusqu'à la rupture d'un hauban (câble tenant le mât, ndlr) qui l'avait obligé à réparer en mer.

Le Suisse a ensuite alterné zones de mousson et zones de calmes, rendant compliquée et épuisante cette traversée de l'océan Indien.

Les conditions de mer se sont après singulièrement détériorées, avec des vents de 70 km/heure et des creux de 4 mètres. Bourgnon a alors décidé de s'arrêter au Sri Lanka pour, ironie du sort, ne pas endommager son bateau.

"Il me reste seulement 5000 milles à parcourir dans des eaux protégées (mer rouge et Méditerranée) avant de franchir la ligne d'arrivée aux Sables d'Olonne, alors je pense que le plus dur est derrière moi", a-t-il déclaré dans une communication téléphonique avec l'AFP.

Spécialiste des raids extrêmes, il veut trouver un autre catamaran pour boucler son périple et cherche un financement.

Bourgnon, 43 ans, avait commencé son tour du monde aux Sables d'Olonne (Vendée) le 5 octobre 2013. Il navigue "à l'ancienne", avec un sextant et des cartes papier, assurant lui-même sa navigation. Son catamaran était long de 6,30 m et large de 4 m.

heg/fbx

PLUS:hp