NOUVELLES

Des pirates tentent constamment de s'introduire dans les réseaux du gouvernement

01/08/2014 01:55 EDT | Actualisé 01/10/2014 05:12 EDT
Dominic Lipinski/PA Wire
File photo dated 06/08/14 of a person using a laptop as more than eight out of 10 internet users believe browsing history should be kept private, a new survey has shown.

OTTAWA - Le grand patron de l'agence de cryptologie du Canada affirme que des pirates malicieux tentent constamment de s'introduire dans le réseau informatique fédéral dans l'espoir d'y trouver de l'information utile.

Le chef du Centre de la sécurité des télécommunications (CSTC), John Forster, affirme que la cyberattaque contre le Conseil national de recherches (CNRC) perpétré par un pirate parrainé par l'État chinois démontre que le Canada n'est pas à l'abri de telles incursions.

La Chine a catégoriquement nié son implication dans la cyberattaque.

Dans une lettre transmise au Globe and Mail, M. Forster explique que lorsque le CSTC détecte des courriels contenant des logiciels malveillants ou d'autres menaces, il les bloque, les récupère et les analyse.

M. Forster assure que l'agence prend alors toutes les mesures nécessaires pour protéger les données personnelles des Canadiens. Il ajoute que le CSTC ne conserve pas les données personnelles des Canadiens si elles ne sont pas nécessaires à la protection des réseaux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Cybercrime: les 20 villes les plus à risques au pays